Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

La comédienne Maria Pacôme est morte à l'âge de 95 ans

samedi 1 décembre 2018 à 16:46 - Mis à jour le samedi 1 décembre 2018 à 16:56 Par Bénédicte Courret, France Bleu

La comédienne Maria Pacôme est morte ce samedi à l'âge de 95 ans a annoncé sa famille à l'AFP. Elle était l'un des visages les plus connus du théâtre en France notamment pour ses rôles de bourgeoise excentrique.

La comédienne Maria Pacôme dans L'éloge de ma paresse en 2004 au théâtre de La Michodière à Paris.
La comédienne Maria Pacôme dans L'éloge de ma paresse en 2004 au théâtre de La Michodière à Paris. © Maxppp - DELPHINE GOLDSZTEJN

La comédienne Maria Pacôme est morte à l'âge de 95 ans a annoncé sa famille à l'AFP ce samedi 1er décembre 2018. Elle a succombé à une longue maladie a précisé son fils, François. Maria Pacôme était l'un des visages les plus connus du théâtre en France. Passée par le cours Simon à 18 ans, elle a débuté sa carrière aux côtés des comédiens Pierre Mondy et Jean-paul Belmondo dans Oscar en 1958. 

Tes problèmes, je m'en fous

Ses rôles de bourgeoise excentrique ont fait rire les amateurs de théâtre de boulevard dans les années 60 et 70. Au cinéma, on la connaissait pour ses rôles dans des comédies comme Les tribulations d'un Chinois en Chine (1965, Philippe de Broca), Les sous-doués (1980, Claude Zidi) ou encore La Crise (1992, Coline Serreau) où sa tirade de mère de famille en rébellion lui avait valu une nomination aux César dans la catégorie "meilleure actrice dans un second rôle". 

Elle avait livré un spectacle très personnel en 2004 avec L'éloge de ma paresse et avait publié en 2007 une autobiographie Maria sans Pacôme.