Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : Le pourquoi du comment

VIDÉO - La folle histoire du journal télévisé qui fête ce mois-ci ses 70 ans

-
Par , France Bleu Auxerre

Le journal télévisé fête ce mois-ci ses 70 ans. Le premier JT de la télévision française a été diffusé le 29 juin 1949. Retour sur la grande et la petite histoire du journal télévisé.

Les journaux télévisés du soir sont en moyenne suivis par 15 millions de téléspectateurs.
Les journaux télévisés du soir sont en moyenne suivis par 15 millions de téléspectateurs. © Maxppp - NCY

Yonne, France

Le premier journal télévisé lancé par Pierre Sabbagh le 29 juin 1949 n'avait pas de présentateur, il était diffusé à 21 heures sous la forme d'un reportage sonorisé et commenté en direct. 

Il faut attendre 1954 et l'arrivée de caméras sonores pour que la forme change. Désormais, des présentateurs apparaissent à l'écran et le journal est diffusé à 20 heures. 

Le pourquoi du comment sur l'histoire de la télé

Ce n'est qu'en 1971, que le concept de présentateur vedette, venu des Etats-Unis, est appliqué chez nous. Joseph Pasteur raconte alors ce qui se passe dans le monde avec un prompteur, en regardant le téléspectateur les yeux dans les yeux.

Le journal télévisé évolue encore à partir de 1975, sous l'impulsion d'Yves Mourousi et de son "13 heures" sur la première chaîne,  le journaliste multiplie les grands directs au bout du monde.

En 1981, le 20 heures se féminise avec Christine Ockrent, qui a la responsabilité de ce journal en alternance avec Patrick Poivre d’Arvor. Dernière grande révolution : les chaînes d'info en continu font leur apparition au milieu des années 90 : LCI et CNEWS  puis BFMTV au début des années 2000.

70 ans d'images chocs

Le 2 juin 1953, la télévision gagne ses lettres de noblesses en diffusant en Eurovision le couronnement d'Elisabeth II. 

Le retour du général de Gaulle aux affaires en 1958 marquera aussi l'histoire des actualités à la télé, parce qu'il maîtrise rapidement l'outil et aussi parce qu'il contrôle la télévision d'une main de fer.

"La France a peur !"

Dans les années 70, les présentateurs s'imposent. Le 18 février 1976, à la suite de l'assassinat d'un enfant à Troyes, Roger Gicquel ouvre son journal sur TF1 avec la désormais célèbre formule : "la France a peur". L’information est désormais incarnée par un homme et un style

Une autre figure marquera durablement la vie des Français et l'histoire de la télé le 10 mai 1981 : un visage qui se dessine lentement à 20 heures sur les téléviseurs, François Mitterrand est élu président de la république.

10 ans plus tard (le 17 janvier 1991), les téléspectateurs se réveillent en pleine nuit pour suivre la guerre du golfe, la première guerre en direct.

D’autres catastrophes et attentats suivront à New York ou Paris et quelques moments de joie aussi, comme ces images d'un bus avalé par la foule sur les champs Elysée un jour de juillet 1998.

Le JT a encore de l'avenir

Le JT va-t-il survivre ? On peut se poser la question avec l'avènement des réseaux sociaux et le développement des chaines d'infos. Ces évolutions modifient surtout la manière de traiter l'actualité. Le rythme s'accélère. Cette frénésie n'a pas encore eu raison des journaux télévisés.  Ils restent suivis chaque soir par plus de 15 millions de téléspectateurs en moyenne.