Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La guerre des Miss est déclarée en Haute-Vienne !

-
Par , France Bleu Limousin

Le torchon brûle entre le comité Miss Haute-Vienne et le comité Miss Limousin. Un conflit qui s'est invité en mairie de Limoges ce mardi à l'occasion de la visite de Miss France 2019 et de Sylvie Tellier, la présidente de la société Miss France.

Le maire de Limoges en compagnie de Sylvie Tellier, Nadine Preece, Miss France et Miss Limousin
Le maire de Limoges en compagnie de Sylvie Tellier, Nadine Preece, Miss France et Miss Limousin © Radio France - Jérôme Ostermann

Tout cela pourrait bien finir devant les tribunaux. Et la venue de Sylvie Tellier, la présidente de la société Miss France ce mardi à la mairie de Limoges, a confirmé cette tendance. En soutien de la présidente du comité Miss Limousin, en conflit ouvert avec le président du comité Miss Haute-Vienne, elle s'est exprimée devant la presse, tout en sous-entendus :"Nous n’évinçons personne mais chaque année, nous signons des conventions de partenariat avec des comités locaux. Ils doivent respecter une charte de déontologie et des accords de partenariat. Notre priorité, c'est d'encadrer nos Miss. Nous souhaitons nous affilier avec des comités qui respectent cela. Cela n'a pas été le cas du comité Miss Haute-Vienne. Son président a donc décidé de partir organiser sa propre élection. Il y a de la place pour tout le monde. Après, il n'y a qu'une élection qui donnera accès au concours Miss France, c'est celle qui sera organisée par le comité Miss Limousin... Nos ambassadrices ne sont pas des produits. Nous ne les vendons pas. Quand elles se rendent sur une manifestation, elles réalisent un travail. Elles doivent être salariées, encadrées, protégées, assurées. Il manquait certainement un cadre. Nous sommes dans une société où il faut protéger ces jeunes femmes."

Cela doit être une belle aventure et non pas un cauchemar - Nadine Peerce

Des propos finalement assez vagues. La présidente du comité Limousin, Nadine Peerce, est plus directe :"De très nombreux points n'ont pas été respectés sur la charte de déontologie. Le principal étant le bonheur des jeunes filles. Cela doit être une belle aventure et non pas un cauchemar. Quand on fait 150 sorties par an, qu'on les empêche de vivre leur vie de famille et qu'on les menace de destitution si elles n'y vont pas... Ces 3 dernières années, nous avons eu 3 miss Haute-Vienne qui ont participé à Miss France. La société Miss France a eu des échos. Sylvie Tellier également. Elles ont témoigné de ce qu'elles ont vécu au comité Miss Haute-Vienne. Ce que je ne soupçonnais absolument pas. Je me devais de prendre une décision. Elles  étaient surmenées et n’étaient pas heureuses. Et comme le dit Sylvie, elles font un travail quand elles font des sorties. On a le droit de demander une rétribution. Cette rétribution doit servir à les indemniser, notamment pour les frais. Il se trouve qu'en 3 ans, aucune n'a perçu 1 euro. Pour l'instant, les Miss Haute-Vienne sont gérées directement par la délégation régionale, dans l'attente de la constitution d'un nouveau comité Miss Haute-Vienne pour Miss Limousin. De notre côté, l’élection aura lieu le 09 juin."

Ce qu'elle dit est complètement faux - Maître Clerc

Des propos qui pourrait l’amener devant un tribunal à entendre Maître Philippe Clerc, l'avocat du comité Miss Haute-Vienne et de son président Hervé Merigaud :"On comprend que madame Preece soit jalouse d'un travail qu'elle n'a jamais réussi à faire et pour lequel aujourd'hui, elle voudrait occuper le terrain médiatique et prendre la place. Ce n'est pas en faisant des déclarations à l'emporte pièce, même en présence de madame Tellier, que ça leur donne une plus grande légitimité. Ce qu'elle dit est complètement faux. Ce dont elle se plaint, c'est du succès qu'à monsieur Merigaud dans son action qu'il mène depuis des années.... Je n'ai pas comptabilisé le nombre de sorties mais les Miss ne se sont jamais plaintes jusqu'à présent et depuis le temps que cela dure, c'est à dire depuis de nombreuses années, des activités que proposaient monsieur Merigaud. Quand on veut prendre la place de quelqu'un alors qu'on n'a pas de légitimité, que juridiquement on est en tort, on essaye de raconter n'importe quoi. Voir même de le diffamer. L'inconvénient de la diffamation, c'est que pénalement, c'est répréhensible.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess