Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias - People

La lutte contre les fake news "est une bataille collaborative qui implique le public aussi" (David Dieudonné)

-
Par , France Bleu Saint-Étienne Loire

David Dieudonné, le directeur de Google News Lab en France, est à Saint-Étienne ce vendredi pour une journée consacrée à la lutte contre la désinformation.

David Dieudonné
David Dieudonné © Radio France - Tifany Antkowiak

Comment lutter contre les fake news ? Et comment éviter de les diffuser sur internet ? C'est l'enjeu de la journée organisée à l'atelier numérique Google de Saint-Étienne ce vendredi. Pour lutter contre la désinformation, il y a des actions simples que tout le monde peut faire selon le géant du web qu'est Google. David Dieudonné, directeur du Google News Lab en France nous donne un exemple. 

"C'est beaucoup, les fausses informations, des photos trafiquées ou anti-datées qu'on a sorti de leur contexte, et à Google on a un outil qui s'appelle la recherche inversée d'image, qui permet lorsque l'on plonge une photo dans le moteur de recherche de trouve toutes les autres occurences, tous les autres endroits sur internet où il y a cette photo. Du coup on voit si cette photo elle est ancienne, si elle a été bougée, trafiquée et du coup en un clic, n'importe qui peut s'apercevoir d'une manipulation", explique David Dieudonné. 

David Dieudonné, invité de France Bleu matin, le 07/2/2020

Et si Google met en place ce type d'outil, et organise des débats et des conférence, c'est parce que l'entreprise est quelque part impliquée directement dans la diffusion des fake news. "Ce sont des contenus qui circulent en ligne donc on se sent une responsabilité à prendre le problème à bras le corps", indique David Dieudonné. 

Avec une difficulté, ajoute l'ancien journaliste de l'AFP (Agence France presse) : "c'est un problème qui ne peut pas être réglé par une seule partie, pas uniquement les plateformes, de même que pas uniquement les journalistes, de même que pas uniquement le public, c'est vraiment ensemble". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu