Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

La Marseillaise demande un nouveau délai au tribunal de commerce

mercredi 15 novembre 2017 à 19:16 Par Marie Ciavatti, France Bleu Gard Lozère, France Bleu Hérault, France Bleu Provence et France Bleu Vaucluse

Le journal La Marseillaise, en redressement judiciaire, espère un sursis de six mois supplémentaires. Il annonce avoir reçu 300.000 euros d'un nouvel actionnaire.

Manifestation des salariés de La Marseillaise en 2015
Manifestation des salariés de La Marseillaise en 2015 © Maxppp -

C'est une bouffée d'air pour le titre : La Marseillaise, en difficulté financière depuis plusieurs années, annonce avoir reçu 300.000 euros d'un nouvel actionnaire et demande au tribunal de commerce un sursis de six mois supplémentaires pour se relever.

Une rallonge de 300.000 euros

Ce quotidien régional, fondé pendant la Résistance, proche des communistes et qui revendique son indépendance des groupes financiers, emploie 87 salariés. Il a déjà réduit plusieurs fois ses effectifs.

Depuis un an, il est en redressement judiciaire. On saura mercredi 22 novembre s'il bénéficie d'un nouveau délai.

Qui est ce nouvel actionnaire ?

La rallonge accordée par ce nouvel actionnaire est un espoir sérieux. Il s'agit du groupe Media, spécialisé dans la communication des entreprises et des collectivités. Il a recruté un "conseiller éditorial", André Ciccodicola, qui officie déjà au journal municipal de la mairie communiste de Montreuil. Il a aussi contribué à relancer L'Humanité Dimanche.