Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

NoA, la chaîne 100% Nouvelle-Aquitaine arrive ce mardi sur les écrans

lundi 10 septembre 2018 à 4:05 Par Thomas Coignac, France Bleu Béarn, France Bleu Gascogne, France Bleu Gironde, France Bleu Périgord et France Bleu Poitou

Une petite nouvelle sur vos postes de télévision. A partir de ce mardi, 19h10, vous pourrez regarder les programmes de NoA. Une chaîne réalisée par les équipes de France 3, dans le cadre d'un contrat passé avec la région. Objectif, promouvoir la région Nouvelle-Aquitaine.

Raconter, l'un des objectifs de la nouvelle chaîne.
Raconter, l'un des objectifs de la nouvelle chaîne. - Capture d'écran Youtube / France 3

Périgueux, France

Relayer une offre d'emploi à Angoulême ou à Mont-de-Marsan, vous suggérer des balades dans le Béarn, dans la Creuse, ou sur l'île d'Oléron... Suivre les résultats des Girondins de Bordeaux, de Basket Landes, du Boulazac Basket Dordogne, ou du Stade Rochelais... Voici par exemple, ce que vous pourrez voir à partir de ce lundi sur NoA. 

La chaîne, dont la soirée de lancement est ce mardi à 19h10, est à suivre sur sur les box (Orange 339 / SFR 445 / Free 326 / Bouygues 337) ou sur le site de France 3 Nouvelle-Aquitaine. 

L' émission de lancement sera proposée en direct des trois sites de France 3 Nouvelle-Aquitaine : Bordeaux, Limoges et Poitiers. Une soirée people puisqu'elle sera inaugurée en présence d'artistes comme Cali ou Jean-Claude Van Damme, et de journalistes, à l'image d'Anne-Sophie Lapix et Laurent Delahousse. 

D'ailleurs France 3 ne sera jamais loin, puisque ce sont ses journalistes qui travailleront pour NoA, en même temps que pour France 3. "Même si on ne leur demandera jamais d'être le matin sur NoA, et l'après-midi sur France 3, cela n'aurait pas de sens", explique Laurence Mayerfeld, la directrice régionale. 70 employés de France 3, volontaires, partageront ainsi leur temps entre les deux chaînes, avant une autre ouverture aux bonnes volonté en décembre. 

Des fictions orientées Nouvelle-Aquitaine, des programmes courts...

La genèse de cette chaîne, c'est un COM (Contrat d'objectifs et de Moyens), signé entre la Région et France 3. Le million d'euro par an (sur les 45 nécessaires à faire vivre la chaîne), payé par la Région, sert à produire, avec l'aide de sociétés privés, un magazine culturel par mois, de 52 minutes, qui sera aussi décliné sous forme de pastilles quotidiennes. Il sert également à financer huit documentaires, qui s'ajoutent aux 22 déjà produits, des programmes courts sur le sport, et d'autres en langue régionale, en saintongeais et en occitan. 

Mais, pour diffuser des programmes 7 jours sur 7 et 24 heures sur 24, NoA va produire d'autres programmes. Comme des reportages, par exemple, depuis des endroits du territoire "où les médias ne vont jamais", explique Laurence Mayerfeld. Ils se déclineront sous forme de rencontres avec les habitants, en direct, et sous forme de reportages qui seront ensuite diffusés pendant plusieurs jours sur l'antenne. Des manifestations sportives, comme le Décastar de Talence, ou le triathlon de Royan, seront ensuite diffusés sur la chaîne. La chaîne diffusera aussi des documentaires, et des reportages d'informations diffusés sur France 3. 

Elle a également acheté des fictions, anciennes ou nouvelles, à condition qu'elles soient orientées sur la Région, par le lieu de tournage ou le propos. Exemple, avec Jacquou le Croquant, diffusé le jeudi à 21h. Bref, c'est la création d'une chaîne 100% régionale, qui émet 24 heures sur 24 une première dans l'Hexagone. Impossible de le faire sur France 3, chaîne avant tout nationale, qui ne bénéficie que de trois décrochages locaux par jour. 

L'accord, qui avait été signé en avril dernier, semblait être un bon compromis, entre la Région, qui s'offre une bonne publicité et France 3 et ses équipes, qui avaient échappé à une suppression de certaines locales de France 3 En Nouvelle-Aquitaine.