Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

" Lady Di était jeune et belle, personne ne mérite ça " - Timothy, un Anglais expatrié à Belfort

mercredi 30 août 2017 à 18:34 Par Nicolas Wilhelm, France Bleu Belfort-Montbéliard

Dans la nuit du 30 au 31 aout 1997, la princesse Diana perdait la vie dans un terrible accident de la route sous le pont de l'Alma à Paris. Vingt ans après le drame, des Anglais expatriés à Belfort n’ont pas oublié l’onde de choc qui a parcouru leur pays.

Lady Di disparue à Paris le 31 août 1997, elle avait 36 ans.
Lady Di disparue à Paris le 31 août 1997, elle avait 36 ans. © Maxppp - maxpp

Belfort, France

Celle que l'on surnommait la princesse du peuple n'avait que 36 ans. Dans la nuit du 30 au 31 août, Lady Diana est tuée dans un accident de la route sous le pont de l’Alma à Paris dans une course poursuite avec les paparazzis et dans des circonstances restées floues. Tout le monde se souvient de ce qu'il faisait le matin qui a suivi le drame quand la nouvelle a fait le tour du monde. Le matin du 31 août 1997, les télévisions diffusent en boucle la terrible nouvelle.

Une information irréelle

Timothy Sharp est anglais. Il travaille chez GE à Belfort depuis sept ans. A l'époque, il avait 42 ans et il habitait Londres. Il était parti faire un footing avec un ami dans Hyde Park et n'avait pas écouté les infos. « Au bout d’un kilomètre, il me demande ce que je pense des rumeurs autour de Diana. Je m’interroge : que s’est-il passé encore avec elle ? Non, elle est morte hier soir à Paris, me répond-il. Là ce fut le choc, l’émotion. Encore plus forte quand nous sommes passés devant la résidence de Diana à Kensigton Palace. Là, j’ai compris que c’était la réalité : les Londoniens venaient déposer les premières fleurs » se souvient Timothy Sharp.

Timothy Sharp travaille chez GE à Belfort. Il a appris la mort de Diana en faisant un footing avec un ami à Londres

Devant ces premiers hommages, l’émotion saisit Timothy Sharp. Avec sa petite fille, il assiste même au départ du cortège lors des obsèques de Diana. « Elle était jeune, elle était belle, elle a eu ses faiblesses mais personne ne mérite ça » ajoute Timothy Sharp.

Des larmes et des fleurs par milliers

L’onde de choc a été énorme dans toute l’Angleterre. « C’était un choc pour tout le monde. Nous avons suivi les cérémonies pendant au moins 10 jours. Je n’ai jamais vu une émotion aussi forte en Angleterre » confie Ann Collins. Enseignante à Belfort, elle était à l’époque encore dans son pays en train de préparer sa rentrée scolaire au nord de Londres. « Princesse Diana aimait bien communiquer avec les Anglais, elle a aussi travaillé avec des associations partout dans le monde. Et elle était aussi en train de reconstruire sa vie. On était fier de Diana » ajoute Ann Collins. Ce qui fait que les Anglais avaient encore plus de compassion pour elle.

Ann Collins, enseignante à Belfort, a été frappée par l'onde de choc que la mort de Diana a provoqué

A Paris, les moments de recueillements se multiplient sur les lieux du drame depuis plusieurs jours. D'autres Anglais expatriés disent d'ailleurs que le prestige et la popularité de Diana étaient bien plus forts en France qu'au Royaume Uni.