Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Le Bien Public change de logo et veut rendre entièrement payants ses contenus sur internet

Face à la crise que connaît la presse quotidienne régionale depuis plusieurs années, et face à l'augmentation des prix de l'énergie et du papier, "Le Bien Public" affiche un nouveau logo et veut changer de stratégie pour inciter les lecteurs à payer les contenus sur internet.

Le Bien Public a récemment changé de logo, histoire de moderniser l'image du quotidien de presse quotidienne régionale (PQR) et d'attirer de plus en plus de lecteurs sur le site internet. Frédéric Bouvier, le directeur départemental du Bien Public était l'invité du 6/9 de France Bleu Bourgogne ce lundi. 

Publicité
Logo France Bleu

Vous faites partie du groupe Ebra, c'est le premier groupe de la PQR devant Ouest France, avec neuf titres, 15 millions de visiteurs. Vous aviez besoin de moderniser votre image ? 

En fait, la réflexion a débuté il y a deux ans, donc on n'était pas en difficulté. Au contraire, on allait bien. Et la difficulté que nous traversons actuellement, c'est la hausse des prix de l'énergie et du papier. C'est ce qui rend notre exercice 2023 très aléatoire. Mais quand on a entamé cette réflexion, c'était plutôt pour renforcer notre groupe et notre raison d'être, c'est à dire de tisser des liens de confiance entre les différents acteurs de nos régions. 

Attirer les lecteurs et réussir à les faire payer, c'est ça la difficulté aujourd'hui ? 

Il y a deux types de lecteurs, il y a le lecteur papier et le lecteur web. Ce n'est pas du tout la même génération. Nous avons un socle solide d'abonnés papier, mais c'est une génération qui a au-delà de 60 ans. Sur le Web, c'est une autre génération, et ceux-là ils sont moins prêts à payer. Notre stratégie, c'est de verrouiller de plus en plus nos contenus. Tous nos contenus vont devenir payants au fur et à mesure. Pour l'instant, on est encore à 50 % de nos contenus qui sont gratuits. Nous allons renforcer la proportion de payant pour que les gens soient confrontés à cette frustration, à une info qu'ils commencent à lire et qu'ils ne peuvent pas finir.

Vous l'avez dit, il faut faire face à l'augmentation des prix du papier, il y a des conséquences sur l'emploi chez vous ? 

Nous, on a commencé un plan d'économie il y a très longtemps. Puisque vous savez qu'on n'imprime plus du tout, ni à Dijon, ni même à Châlon, on imprime à Chassieu, à côté de Lyon, avec cette volonté justement d'économiser un maximum. Mais il y a encore d'autres économies à faire pour préserver justement l'emploi dans nos sociétés et nous allons nous y atteler. L'objectif, c'est de maintenir l'emploi et c'est pour ça qu'on va, comme toutes les entreprises actuellement confrontées à la crise énergétique, chercher à faire des économies. 

-

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu