Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Le CSA interdit la publicité pendant trois semaines dans l'émission "Touche pas à mon poste" de Cyril Hanouna

- Mis à jour le -
Par , France Bleu

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a pris, ce mercredi, deux sanctions contre l'émission "Touche pas à mon poste", présentée par Cyril Hanouna. La publicité est suspendue pendant trois semaines lors de l'émission en direct et de ses rediffusions. C8 dénonce un "acharnement".

C'est la première fois que le CSA sanctionne l'émission de Cyril Hanouna.
C'est la première fois que le CSA sanctionne l'émission de Cyril Hanouna. © Maxppp - Arnaud Journois

Le Conseil supérieur de l'audiovisuel a décidé de suspendre pour trois semaines la publicité dans l'émission "Touche pas à mon poste", ainsi que 15 minutes avant et 15 minutes après sa diffusion, selon un communiqué publié mercredi.

"Touche pas à mon poste" sanctionné pour la première fois par le CSA

Ces sanctions ne concernent pas le sketch homophobe diffusé le jeudi 18 mai dernier, qui a soulevé une immense polémique et déclenché une autre procédure de sanction toujours en cours. Mais c'est la première fois que le CSA sanctionne l’émission et son animateur.

Le sketch du faux meurtre sanctionné

Cette mesure sanctionne deux séquences diffusées en novembre et décembre 2016 dans l'émission phare de la chaîne C8 présentée par Cyril Hanouna. Dans l'une de ces séquences, diffusée en novembre 2016, le chroniqueur Matthieu Delormeau était "victime d’un simulacre organisé par l’animateur-producteur de l’émission", rappelle le CSA. "Durant cette scène, le chroniqueur présenté comme témoin d’une agression mortelle commise par l’animateur, est sommé de s’accuser du crime et apparaît n’être informé de la manipulation que le lendemain, ce qui l’a placé dans une situation de détresse et de vulnérabilité manifeste pendant toute la durée de l’émission", explique le communiqué du CSA, qui a sanctionné le programme pour atteinte à la personne humaine.

Un sketch sexiste également sanctionné

L'autre sketch sanctionné l'a été pour "préjugés sexistes". Dans cette séquence, Cyrile Hanouna avait "conduit une chroniqueuse, qui avait les yeux fermés, à poser sa main sur son sexe", rappelle le CSA.

C8 dénonce un "acharnement"

Dans un communiqué, C8 a fait part jeudi de sa "stupéfaction". La chaîne de télévision annonce qu'elle va prendre "toutes les mesures juridiques appropriées". "Ces sanctions, qui visent à priver de ressources publicitaires l'émission phare de la chaîne pour une durée de trois semaines, frappent par leur caractère disproportionné et discriminatoire", estime C8 dans un communiqué. "Elles témoignent du traitement inéquitable dont « Touche pas à mon poste ! » est victime de la part du CSA, alors que de nombreuses séquences problématiques diffusées à la télévision et à la radio ne f ont quant à elles l’objet d’aucune réaction", ajoute le communiqué, évoquant un "acharnement" subi par la chaîne et son émission phare.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu