Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le jeu des 1 000 euros, le plus vieux jeu radiophonique français est en Creuse

-
Par , France Bleu Creuse

Qui ne connaît pas le jeu des 1 000 euros ? Le plus ancien jeu radiophonique français passe par la Creuse cette semaine pour deux soirées d'enregistrement, la première ce mercredi à Boussac et la seconde demain jeudi à Bourganeuf.

Le jeu des mille euros est enregistré ce mercredi à Boussac et demain à Bourganeuf
Le jeu des mille euros est enregistré ce mercredi à Boussac et demain à Bourganeuf © Radio France - Xavier Grumeau

C'est le plus ancien jeu radiophonique français ! Le jeu des 1 000 euros rassemble prés de 1.500.000 auditeurs, chaque jour, un peu avant 13h sur France Inter. Et il est cette semaine en Creuse. Plusieurs émissions seront enregistrées ce mercredi soir à Boussac et demain soir à Bourganeuf. Le jeu est animé depuis 2008 par Nicolas Stoufflet. Il était ce mercredi matin l'invité de France Bleu Creuse.

Un succès jamais démenti

A Boussac comme à Bourganeuf, Nicolas Stoufflet s'attend à trouver beaucoup de monde pour l'enregistrement du jeu. "C'est une émission populaire, qui est très bien annoncé localement, et au niveau national sur l'antenne d'Inter.  Il y a aussi beaucoup d'affichages sur place dans les petites villes, dans les villages.  C'est un petit événement ! On vient voir le jeu des 1000 euros, on vient voir comment se passe l'enregistrement d'une émission de radio. Et c'est vrai qu'on a toujours des salles de 200 / 300 personnes. On fait toujours salle pleine".

Le succès de ce jeu c'est sa simplicité

Le jeu des 1 000 euros est né en 1958,  "en même temps que la 5e république précise Nicolas Stoufflet, même s'il n'y a pas de rapport. C'est  un jeu qui est unique, unique en son genre.  Les créateurs et il faut citer le nom d'Henri Kubnick, les créateurs ont eu vraiment une idée de génie d'inventer le côté itinérant du jeu, d'inventer l’interactivité puisque les questions sont toujours depuis le début envoyées par les auditeurs. C'est vraiment ça le succès de ce jeu, sa proximité et sa simplicité. On n'est pas du tout show business. Mais il y a une forme d'exigence. C'est quand même un jeu difficile, il ne faut pas se cacher les choses. Les questions ne sont pas toujours faciles mais c'est un jeu qui nous apporte du savoir. Quand on l’écoute, si on ne peut pas forcement répondre à toutes les questions, au bout d'un quart d'heure on aura peut-être appris des choses". 

On ne joue pas pour gagner de l'argent

Au jeu des 1 000 euros on vient pas pour faire fortune. Depuis 12 ans qu'il présente le jeu, Nicolas Stoufflet n'a jamais rencontré un candidat motivé par l'argent. "Il vaut mieux gratter un ticket au loto ! Ce n'est pas la motivation pécuniaire qui fait venir les auditeurs et les candidats. Le jeu des 1 000 euros, ce n'est pas ça. On ne fait pas briller les choses de façon artificielle, contrairement à des jeux à la télévision où on vous fait miroiter des sommes colossales mais qu'on a très peu de chance de gagner".

Pour participer à l'enregistrement du jeu

Si l'aventure vous tente, rien de plus simple. Il suffit d'aller ce mercredi soir à Boussac ou demain à Bourganeuf. Il n'y a pas d'inscription préalable. Il faut être là à 18 h30, et même un peu en avance car "il y a toujours du monde". On vient pour participer ou simplement pour assister, pour crier "banco", pour crier "super, super, super" il n'y a pas problème". 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess