Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : La disparition de Johnny Hallyday

Le premier Olympia de Johnny Hallyday

mercredi 6 décembre 2017 à 5:15 - Mis à jour le mercredi 6 décembre 2017 à 4:59 Par Atelier de Création France Bleu et Atelier de création Grand-Est, France Bleu Paris, France Bleu Armorique et France Bleu

Dans la France de l'après-guerre, celle du "baby boom" revivez l'ascension d'un rocker, d'un teenager, Johnny Hallyday.

Johnny Hallyday à l'Olympia en 1965 devant Alain Delon, Sylvie Vartan, Gilbert Bécaud, Françoise Hardy, Jean-Marie Périer...
Johnny Hallyday à l'Olympia en 1965 devant Alain Delon, Sylvie Vartan, Gilbert Bécaud, Françoise Hardy, Jean-Marie Périer... © Getty

Nous sommes au début des années 60. Une bonne partie de la jeunesse française se passionne pour les nouveaux rythmes diffusés par la radio. Le transistor envoie du rock, du twist, du madison et pour ces adolescents c’est un véritable souffle de liberté. Ils sont 16 millions et comptent bien se faire entendre. Tous les copains chantent d’une même voix et la France mue.

Facilement transportable, le tourne disque (le fameux Teppaz, du nom de son inventeur Marcel Teppaz) se promène de « surboum » en « surboum » et contribue au succès des chanteuses et chanteurs comme Sheila, Sylvie Vartan, Françoise Hardy, Claude François (clo-clo) ou encore Johnny Hallyday.

A l’époque, Johnny est fan de d’Elvis Presley, de Gene Vincent et de son titre « Be Bop A Lula ». Grâce au chanteur Jean-Jacques Debout et à Bruno Coquatrix (directeur de la salle de spectacle) il assistera à la représentation du rocker.

Nous sommes en 1959 et deux ans plus tard, Johnny donnera un récital à l’Olympia, son premier enregistrement public, il a su saisir sa chance.

L’ odyssée de Johnny Hallyday

Dans la continuité de ce premier Olympia, France Bleu vous propose de revivre les événements marquants de la carrière de Johnny Hallyday. En s'éloignant de la biographie traditionnelle et en composant une mosaïque à partir de ses 130 chansons les plus connues , Antoine de Caunes, qui a tourné avec Johnny Hallyday de nombreuses émissions de télévision, dont le légendaire documentaire "Johnny à Nashville" , nous raconte un Johnny inédit.

L'histoire de Que je t'aime par Antoine de Caunes

Pour cette production, France Bleu avait réuni en 2010 Antoine de Caunes et Gilles Verlant. Pour mémoire, les deux compères présentaient un show rock live quotidien aux débuts de Canal + suivi quelques années plus tard par la mythique émission "Rapido".

Écoutez notre web radio 100% Johnny Hallyday