Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Koh-Lanta annulé : une candidate accuse un autre participant d'agression sexuelle

vendredi 11 mai 2018 à 8:33 - Mis à jour le vendredi 11 mai 2018 à 15:35 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

Le tournage de la prochaine saison de l'émission Koh-Lanta a été annulé, a annoncé TF1 dans la nuit de jeudi à vendredi. La société de production Adventure Line, qui produit le jeu, a expliqué qu'une candidate accuse un candidat d'agression sexuelle.

L'un des totems fidjis de Koh-Lanta.
L'un des totems fidjis de Koh-Lanta. - Philippe Le Roux / TF1

Le tournage de la prochaine saison de Koh-Lanta, l'émission d'aventures diffusée sur TF1, a été interrompu puis annulé par la société de production Adventure Line, a annoncé TF1 dans la nuit de jeudi à vendredi. La société de productions, qui a dans un premier temps évoqué "un événement survenu entre deux participants de la prochaine saison" lors du tournage dans le Pacifique, a indiqué par la suite une possible agression sexuelle.

Des faits "formellement contestés par le concurrent concerné"

"Dans  la nuit du 4ème au 5ème jour de tournage une concurrente a fait état de faits susceptibles de relever d’une agression sexuelle", a en effet précisé la productrice Alexia  Laroche-Joubert dans un communiqué. "Ces faits sont formellement contestés par le concurrent concerné"

Adventure Line Production a poursuivi en expliquant n'être "ni juge, ni procureur". "Nous tenons à respecter la parole de l’une comme la présomption d’innocence de l’autre, raison pour laquelle il a été indiqué qu’il ne serait fait aucun autre commentaire". La production justifie son choix d'arrêter le tournage. "Nous avons en revanche le devoir de constater les conséquences de cette situation sur le tournage. Koh-Lanta est un jeu d’aventure familial", écrit Alexia Laroche-Joubert. "J’ai estimé en concertation avec les équipes sur place que _les conditions de la réalisation de cette nouvelle édition n’étaient plus suffisamment sereines_. C’est un choix qui s’est imposé à nous pour le bien des participants et de nos équipes", conclut-elle.

Les deux candidats bientôt de retour, la justice française compétente 

Les deux protagonistes ont pris l'avion du retour vers la France, a expliqué à franceinfo ce vendredi l'un des avocats de la société de production. Il a précisé que l'événement implique deux ressortissants français, et que la justice française est par conséquent compétente, même si les faits ont eu lieu à l'étranger.

"Il appartient aux deux participants de décider s'ils souhaitent communiquer" - La société Adventure Line 

"Il appartient aux deux participants de décider s'ils souhaitent communiquer et sous quelle forme", a réagi de son côté une porte-parole d'ALP, interrogée par franceinfo.

La diffusion de Koh-Lanta, le combat des héros en cours 

L'annonce intervient alors même que TF1 diffuse depuis mars "Koh-Lanta Le combat des héros", une édition spéciale du jeu d'aventure présenté par Denis Brongniart, qui met en scène d'anciens participants.  Ce n'est pas la première fois que le tournage de l'émission s'arrête brutalement.  En mars 2013, un candidat, âgé de 25 ans, était mort d'un arrêt cardiaque pendant la première journée de tournage au Cambodge. Le tournage avait aussitôt été arrêté par TF1 et ALP. Une semaine plus tard, le médecin chargé de veiller sur les participants, s'était suicidé, estimant avoir été injustement mis en cause et "sali" par les médias. L'autopsie du candidat avait par la suite révélé une maladie cardiaque non décelée.