Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Les locaux de la CFDT visités par des gilets jaunes en colère à Dijon

mercredi 6 février 2019 à 5:26 Par Christophe Tourné, France Bleu Bourgogne

Tous les jours, France Bleu Bourgogne se connecte à internet à la recherche de petites ou grosses infos qui parlent de la Côte-d'Or. Un tweet a retenu notre attention ce mercredi.

CFDT
CFDT © Maxppp - Julio PELAEZ

Côte-d'Or, France

Ce tweet a été posté par Romain, un militant de la CFDT. Il annonce, photos à l'appui, que les locaux du syndicat on reçu la visite de quelques gilets jaunes ce mardi 5 février à Dijon. Ce n'était pas ce qu'on pourrait appeler une visite amicale ou de courtoisie, puisqu'il y a eu quelques dégradations et quelques tags avant que les forces de l'ordre n'interviennent.

Dijon n'est pas un cas isolé. 

C'est aussi arrivé à Marseille et aussi régulièrement un peu partout et pas forcément dans le cadre de ce conflit. En 2016, le siège parisien de la CFDT avait aussi été la cible de vandales.

Pourquoi la CFDT ? 

Dans ce cadre précis, la réponse est peut être parce qu'elle ne s'était pas associée à l'appel à la grève et à manifester de ce mardi 5 février. Pourquoi ? Nos confrères d'Europe 1 avaient posé la question il y a quelques jours à son numéro 1, Laurent Berger.  Voici ce qu'il avait répondu.

Je t'aime, moi non plus !

CFDT / CGT on ne pas franchement parler de grande histoire d'amour. Voici par exemple ce qu'en disait l'ancien délégué CGT de l'usine continental de Clairvoix. C'était en juin 2016 sur France inter, en plein conflit sur la loi travail.