Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Madame Claude, célèbre proxénète, est morte

mardi 22 décembre 2015 à 10:27 Par Marie Mutricy et Laure Debeaulieu, France Bleu Azur et France Bleu

Madame Claude, fameuse proxénète dans les années 60 et 70 en France est morte à Nice samedi, à 92 ans. Son réseau de prostitution a servi aux hommes politiques français et étrangers, diplomates et grandes fortunes. Sa vie a inspiré auteurs et cinéastes.

Fernande Grudet alias "Madame Claude" était une célèbre proxénète en 60-70
Fernande Grudet alias "Madame Claude" était une célèbre proxénète en 60-70 © Maxppp

Nice, France

Madame Claude, célèbre proxénète dans les années 60 à 70, est morte samedi à l’âge de 92 ans, à Nice. Fernande Grudet, son vrai nom à l’état civil, avait 92 ans. Elle a dirigé un réseau de prostitution au service de personnalités politiques étrangères et françaises, des diplomates et des hauts fonctionnaires et des grandes fortunes, avant d’être condamnée pour proxénétisme aggravé en 1992.

Fernande Grudet alias "Madame Claude" était une célèbre proxénète en 60-70 - Aucun(e)
Fernande Grudet alias "Madame Claude" était une célèbre proxénète en 60-70 - Capture d'écran d'Un jour, Un destin sur France 2

Le « mythe » Madame Claude

Ses « filles » seraient allées avec le shah d’Iran, John Kennedy ou Giovanni Agnelli, raconte Jean-Noël Mirande, journaliste du Point qui l’a rencontrée. Elle a été protégée pendant de nombreuses années en échange des confidences livrées au service secret. La situation a perduré jusqu’à l’arrivée de Valéry Giscard d’Estaing au pouvoir.

Sa vie a inspiré des livres notamment "Les filles de Madame Claude", par Elizabeth Antébi et Anne Florentin et des films comme "Le téléphone rose", d’Edouard Molinaro ou "Madame Claude" de Just Jaeckin en 1977. Le réalisateur français se souvient d'une femme de caractère mais aussi mythomane 

Just Jaeckin, réalisateur

Madame Claude continuait d'interpeller et de susciter la curiosité.  L’émission "Un jour, un destin" sur sa vie, diffusé par France 2 en 2011 est consacré au « phénomène » Madame Claude. 

Fernande Grudet a même déposé son nom de proxénète, afin que personne n’en abuse. Vingt ans après sa condamnation, elle vivait recluse dans le Midi explique encore Jean-Noël Mirande.