Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : Le mariage du Prince Harry et de Meghan Markle

Mariage du Prince Harry et Meghan Markle : "Si elle ne reflétait pas la société, la monarchie ne survivrait pas"

jeudi 17 mai 2018 à 3:33 - Mis à jour le jeudi 17 mai 2018 à 11:15 Par Martin Bartoletti, France Bleu

Le mariage du Prince Harry avec l'actrice américaine Meghan Markle donne un coup de jeune à la monarchie britannique. Jon Henley, journaliste à The Guardian, nous explique pourquoi cette union modernise un peu plus la famille royale d' Angleterre.

Le prince Harry et l'actrice américaine Meghan Markle
Le prince Harry et l'actrice américaine Meghan Markle © Maxppp - Dominic Lipinski

Plus de 2.600 invités et les télévisions du monde entier, l'union du Prince Harry et de Meghan Markle est un événement planétaire. Un couple princier "pas vraiment comme les autres" selon Jon Henley, journaliste pour le quotidien anglais The Guardian. Cette union dépoussière, un peu plus, l'image de la monarchie britannique.

Pourquoi ce mariage est-il si particulier ?

C'est surtout à cause de la mariée qui est américaine, divorcée et métisse. C'est nouveau pour la famille royale. C'est un signal assez fort envoyé par la monarchie britannique vers un monde qui montre beaucoup plus de diversité qu'autrefois. Cette union a été accueillie par la communauté noire britannique comme un signal fort d'une famille royale qui se modernise, qui se montre moins rigide, moins traditionnelle et mois formelle dans son attitude. Ceci étant dit, je pense qu'il faut souligner surtout que ce mariage est une histoire d'amour. 

L'union d'un prince et d'une roturière divorcée ne pose pas de problème ?

Il y a d'autres exemples dans le passé, comme avec Edouard VIII. La reine est à la tête de l'église anglicane, mais ça fait un bon moment que l'église ne voit plus de problème dans ce type de mariage. En plus les conseillers en relations publiques de la monarchie ont du tout de suite dire 'écoutez, quelle occasion géniale pour montrer à quel point on est une famille moderne'. Je pense que la monarchie britannique ne survivrait pas, si elle n'était pas proche des britanniques et si elle ne reflétait pas la composition de la société britannique.

Le prince Harry n'est que 6e dans l'ordre de succession, est-ce que cela a rendu le mariage plus facile à accepter ?

C'est très difficile à dire. Il est clair que sauf apocalypse dans la famille royale, Harry ne sera jamais roi, la décision a peut-être été plus facile à prendre. Mais je ne suis pas certains que la reine aurait eu un problème avec cette relation. Le prince Charles, qui sera lui définitivement roi prochainement, s'est marié récemment avec sa maîtresse de plusieurs décennies, avec qui il a entretenu une relation pendant quasiment toutes les années de son mariage avec Diana. Si c'est une question de moralité ou de religion, honnêtement la famille royale a passé ce stade.

L'ordre de succession de la famille royale britannique  - Visactu
L'ordre de succession de la famille royale britannique © Visactu

Quel rôle va jouer ce nouveau couple dans l'image de la monarchie ?

D'abord c'est un couple qui va travailler. La reine et le prince Philip ont arrêté les voyages officiels et limitent au minimum les engagements officiels. Ils partagent les responsabilités avec le prochain roi, le prince Charles, mais aussi avec la prochaine génération. Ce qui unit Harry et Meghan c'est leur intérêt pour l'humanitaire. Ils sont tous les deux profondément engagés. Meghan a déjà dit qu'elle voit la position qu'elle aura après le mariage comme une opportunité d'aller plus loin dans les causes pour lesquelles elle a travaillé depuis l'adolescence. 

William et Kate sont un peu plus conventionnels, on sent déjà le poids sur leurs épaules des responsabilités qui deviendront de plus en plus importantes. Harry a beaucoup mûri, c'est un secret pour personne qu'il a traversé quelques années un peu perdues. C'est un jeune homme qui a gardé son sens de l'humour, son côté irrévérencieux qui plait énormément aux Anglais. Harry est le membre de la famille royale le plus apprécié après la reine Elisabeth II.