Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias - People

Médias : Ouest-France fête ses 75 ans

-
Par , France Bleu Maine

C'est le journal français le plus vendu avec 661 000 exemplaires écoulés chaque jour. Ouest France se porte plutôt bien malgré ses 75 ans. Mais entre l'érosion du lectorat, le développement numérique et la défiance d'une partie de la population vis à vis des médias, les défis sont nombreux.

Le Mans, France

"Ce qui fait le succès de Ouest France, c'est l'information du bout de la rue au bout du monde". La formule magique dure depuis 75 ans rappelle Claire Robin,  la nouvelle directrice départementale du journal en Sarthe. Depuis la création du journal le 7 octobre 1944 avec sa devise Justice et Liberté. Un étendard pour rompre avec son grand frère L'Ouest-Eclair, tombé dans la collaboration. Ouest France, c'est aujourd'hui 1576 salariés  dont 550 journalistes répartis dans les 58 rédactions des 12 départements du Grand Ouest de la France et à Paris. Le journal revendique 661 000 exemplaires vendus chaque jour (de ses 53 éditions) et 2.2 millions de lecteurs potentiels. Soit le meilleur tirage des quotidiens français. C'est deux fois plus que Le Figaro (313 000 exemplaires vendus) et Le Monde (303 000) et presque 10 fois mieux que Libération.  En Sarthe, 20 000 exemplaires du journal sont vendus chaque jour. "Comme nos concurrents, les ventes "papier" s'érodent mais elles sont compensées par le gain de lecteurs que l'on peut avoir sur internet" note Claire Robin. Ouest France affichent 100 000 millions de visites par mois. " le web nous donne l'avantage d'avoir des nouveaux outils comme la vidéo, les podcasts ou les newsletter". Selon la direction du groupe, grâce au numérique, le journal n'a jamais eu autant de lecteurs. 

Ouest-France/ Maine Libre : le projet de fusion abandonné

Mais Ouest France, c'est aussi un grand groupe de presse qui rassemble des sites internet, des radios (Hitwest, Radio Cristal...) et d'autres titres comme Le Courrier de l'Ouest, La Presse de la Manche, Presse Océan... et Le Maine Libre. Il y a un an, un projet de fusion des deux rédactions sarthoises du Maine Libre et de Ouest France avait mis le feu aux poudres. " Le projet est complètement abandonné. Les deux journaux ont une indépendance éditoriale, les rédactions travaillent chacune de leur côté, cherchent des angles différents. Au delà des salariés des deux journaux, une fusion risquait de mécontenter nos lecteurs". Autre défi de Ouest France et des médias en général : garder ou reconquérir la confiance des lecteurs et des internautes à une époque où l'information et le travail des journalistes sont régulièrement remis en cause par une partie de la population. " Il faut de la transparence et toujours expliquer ce qu'est notre métier, comment on fonctionne, comment on recoupe nos sources, comment on vérifie l'information". Et parfois faire son mea-culpa comme lors du crash médiatique de la fausse arrestation de Xavier Dupont de Ligonnès. Pour connaître les coulisses de Ouest France France, les portes des trois rédactions sarthoises du journal (Le Mans, Sablé et La Flèche) seront ouvertes au public le 15 novembre.   

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu