Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le journal La Nouvelle République porte plainte pour menaces après la publication de caricatures de Mahomet

La Nouvelle République porte plainte après des menaces sur les réseaux sociaux. Le journal régional avait publié en Une dimanche des caricatures de Mahomet.

Pour répondre à l'attentat contre un professeur d'histoire dans les Yvelines, la Nouvelle République publie en Une cette caricature imaginée par Charlie Hebdo
Pour répondre à l'attentat contre un professeur d'histoire dans les Yvelines, la Nouvelle République publie en Une cette caricature imaginée par Charlie Hebdo © Radio France - Elodie Rabelle

La Nouvelle République porte plainte après avoir reçu des menaces sur les réseaux sociaux. Des messages haineux ont été envoyés sur la page Facebook du journal régional, à la suite de la publication de caricatures de Mahomet en Une, ce dimanche 18 octobre. 

"Suite à cette parution, nous avons reçu 99,99% de messages de soutien et de satisfaction, mais aussi six posts menaçants sur les réseaux sociaux, dont les premiers sur nos pages facebook de l'Indre. Par principe, nous avons décidé de déposer plainte pour menaces auprès du parquet de Châteauroux", précise à l'AFP Christophe Hérigault, le directeur de la rédaction du journal, dont le siège est basé à Tours. 

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dimanche, le quotidien avait publié en Une une caricature de Charlie Hebdo, datant de février 2006. On y voit le prophète Mahomet, dessiné par Cabu, pleurant et s'exclamant "C'est dur d'être aimé par des cons". "C'était un choix fort, expliqué dans l'édito. Ce n'était pas de la provocation, mais notre façon de dire stop à la barbarie, de rappeler les valeurs qui sont les nôtres", explique Christophe Hérigault, qui souligne qu'il s'agissait également d'un hommage à Samuel Paty, le professeur assassiné le vendredi 16 octobre. 

Une enquête a été ouverte par le parquet de Châteauroux et a été confiée au SRPJ (service régional de police judiciaire) de Limoges. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess