Médias – People

Michel Galabru est mort

Par Marina Cabiten, France Bleu Paris Région, France Bleu Nord et France Bleu lundi 4 janvier 2016 à 13:58 Mis à jour le lundi 4 janvier 2016 à 17:42

Michel Galabru en avril 2015.
Michel Galabru en avril 2015. © Maxppp

Le comédien Michel Galabru est mort ce lundi à Paris, à l'âge de 93 ans. Il s'est éteint "dans son sommeil", selon sa famille.

Michel Galabru, né le 27 octobre 1922 à Safi au Maroc, est mort ce lundi. L'acteur français avait 93 ans. Sa famille a précisé qu'il s'est éteint "dans son sommeil". 

>> VIDÉOS - Des Gendarmes aux Ch'tis : Michel Galabru, l'homme aux plus de 250 films

Gendarme, juge et assassin

Michel Galabru est né le 27 octobre 1922 à Safi au Maroc où son père a travaillé comme ingénieur des Ponts-et-Chaussées. Il y passa les sept premières années de sa vie. Piètre élève à l'école, il est d'abord intéressé par le football, puis c'est le théâtre qui le rattrape avec notamment la figure de Sacha Guitry. Michel Galabru est tout de suite brillant sur scène. Après un premier prix du Conservatoire il intègre la Comédie-Française en 1950. Il joue de grands classiques au théâtre avant de débuter au cinéma. Michel Galabru a tourné plus de 250 films et téléfilms, dont la saga du "Gendarme de Saint-Tropez", aux côtés de Louis de Funès. 

C'est avec cette série du "Gendarme de Saint-Tropez" de Jean Girault que Michel Galabru devient connu du grand public. Mais Michel Galabru n'est pas qu'un acteur de comédie. En 1977, il obtient le César du meilleur acteur pour son rôle dans le film "Le Juge et l'Assassin", de Bertrand Tavernier. Ce rôle lui permet d'assoir une réputation de grand comédien et de nouvelles portes s'ouvrent alors pour lui, Luc Besson le fait tourner dans "Subway", Claude Berri dans "Uranus", Bertrand Blier dans "Les Acteurs".

Un Ch'ti qui fait de la résistance

Dans les années 80 et 90, Michel Galabru enchaîne les rôles. Dans "La Cage aux folles", les "Sous-doués", "Papy fait de la résistance", "Astérix et Obélix contre César", "Le Petit Nicolas"... Sans oublier sa mythique réplique de "Bienvenue chez les Ch'tis" : "C'est le Nooooooooord".  

>> À LIRE AUSSI : Michel Galabru avait d'abord refusé son rôle dans "Bienvenue chez les Ch'tis"

Il continue en parallèle sa carrière au théâtre, et obtient son premier Molière de meilleur comédien en 2008 à 85 ans. Passé 90 ans, l'insatiable acteur, qui a de son propre aveu également tourné beaucoup de "navets" alimentaires, était encore derrière les caméras et sur les planches régulièrement. Il avait également crée le festival de Malaucène, dans le Vaucluse. 

En novembre dernier, Michel Galabru avait préféré annuler jusqu'à fin janvier les deux spectacles qu'il devait jouer : une fable provençale de Jean Giono intitulée "Jofroi", et son one-man-show "Le cancre", autobiographique. Parmi les nombreux hommages, celui de la ministre de la Culture Fleur Pellerin sur Twitter :

Partager sur :