Médias – People

Michel Polnareff malade imaginaire ?

Par Anne Jocteur Monrozier, France Bleu dimanche 11 décembre 2016 à 12:20

Michel Polnareff sur scène en juin 2016
Michel Polnareff sur scène en juin 2016 © Maxppp -

Les annonces alarmantes sur l'état de santé de Michel Polnareff pourraient avoir "servi à légitimer l'annulation de deux concerts", selon son producteur cité par le Journal du Dimanche. Une version fermement contestée par le médecin du chanteur et par son attaché de presse.

L'hospitalisation depuis une semaine du chanteur français "cache-t-elle un imbroglio personnel, un litige financier et une intox médiatique ?" s'interroge le JDD dans son édition de ce dimanche.

Selon le journal, le producteur des spectacles de Michel Polnareff, qui a enchaîné près de 70 concerts depuis le printemps, aurait des doutes sur son état de santé. La société Gilbert Coullier aurait saisi ses avocats à propos des deux concerts annulés, à Nantes et Paris : un manque à gagner de 500.000 euros.

Il y a une quinzaine de jours, la star à lunettes blanches a été victime d'une sinusite qui a dégénéré en bronchite, selon son attaché de presse. En fin de semaine, il annulait son concert prévu à Paris le vendredi 2 décembre avant d'être admis à l'hôpital américain de Neuilly-sur-Seine le lendemain. Le lundi suivant, son médecin diagnostiquait une "embolie pulmonaire bilatérale qui engage(ait) son pronostic vital".

Vu au bar de son hôtel, en grande forme

Problème : le jour de l'annulation des concerts, le chanteur aurait été vu au bar de son hôtel, en pleine forme, au point d'y laisser une addition de 362 euros. Furieux, le producteur Gilbert Coullier a alors écrit à l'avocat de Michel Polnareff pour demander des explications.

"Je suis droit dans mes bottes", indique de son côté le Dr Philippe Siou, de l'hôpital américain de Neuilly. "J'ai des éléments purement factuels, j'ai des examens, des scanners où on voit des caillots de sang dans ses poumons."

"Que les gens qui disent "il n'a rien" viennent le voir. Qu'un magistrat saisisse un expert judiciaire et que cet expert judiciaire vienne dans notre hôpital, on lui sortira le dossier."

Le producteur a pour sa part refusé de commenter les informations du JDD. "Personne ne comprend ce déni de situation de Gilbert Coullier. Depuis le début il n'accepte pas l'embolie pulmonaire constatée et certifiée par les médecins. N'aurait-il pas payé la police d'assurance ?", s'interroge Fabien Lecoeuvre, l'attaché de presse du chanteur depuis 12 ans, qui soupçonne "un loup".

En milieu de semaine, Michel Polnareff, "en bonne voie de guérison" selon ses médecins, a posté un haïku énigmatique sur Twitter pour rassurer ses fans.