Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Midi Libre lance une nouvelle formule plus tournée vers le numérique

-
Par , France Bleu Hérault

Le quotidien régional Midi Libre a présenté ce mercredi sa nouvelle formule qui étoffe l'offre digitale et replace le lecteur au cœur de la conception même du journal.

Le plan "Conquête 2020" veut accélérer la digitalisation des contenus et rapprocher le journal de ses lecteurs
Le plan "Conquête 2020" veut accélérer la digitalisation des contenus et rapprocher le journal de ses lecteurs © Radio France - Marie Ciavatti

Montpellier, France

Le plan est baptisé "Conquête 2020". Midi Libre s'apprête à lance ce dimanche une nouvelle formule papier ainsi qu'une offre web enrichie, et au-delà, c'est toute une stratégie qui vise à impliquer les lecteurs dans la conception du journal. 

"Nous avions pris beaucoup de retard ces dernières années, c'est le moment d'accélérer, pour répondre aux Gafa, aux fake news et aux infox", explique Bernard Maffre, PDG des Journaux du Midi (Midi Libre, L'Indépendant et Centre-Presse). C'est un retour aux fondamentaux. 

Des conférences de rédaction publiques

Pour le rédacteur en chef Olivier Biscaye, il s'agit de retrouver ce lien fort avec les lecteurs et la proximité. "Notre journal avait oublié à qui il s'adressait, on a oublié de les écouter, d'écouter leur mécontentement, leur irritation face à ce que nous faisions au quotidien. On veut remettre les lecteurs au cœur du journal". 

Pour cela, Midi Libre organisera désormais chaque semaine un repas avec des lecteurs pour qu'ils fassent part de leurs préoccupations et qu'ils disent comment ils voient le journal. Il y aura aussi des conférences de rédaction ouvertes aux abonnés auxquelles ils pourront participer. Enfin il est prévu de multiplier les forums, les débats, pour qu'ils puissent donner leur avis. 

Les nouveaux locaux de l'agence de Montpellier, sur la place de la Comédie - Radio France
Les nouveaux locaux de l'agence de Montpellier, sur la place de la Comédie © Radio France - Marie Ciavatti

22 millions de vues par mois

Les efforts sur le numérique commencent à porter leurs fruits : 500.000 visites en moyenne par jour sur midilibre.fr et 22 millions de vues par mois, c'est deux fois plus qu'il y a un an. Alors que les tirages en semaine se limitent à 90.000 (130 à 140.000 le dimanche), les abonnements  numériques ont augmenté de 44% depuis début 2018 (soit 10.000), avec pour objectif de doubler. 

Le site internet sera dès dimanche enrichi de nouveaux contenus: plus de podcasts (un journal actu quotidien, un grand format sur l'histoire de la région par mois et un contenu destiné aux enfants 8-12 ans), plus de vidéos (1 "minute green", une "minute taffe"), et des newsletters thématiques. 

Penser le journalisme de demain

Le journal entend accélérer la digitalisation de ses contenus. L'agence locale de Sète va expérimenter pendant un an le journalisme de demain avec une démarche entièrement axée sur le web: des articles et vidéos publiés en continu, dont l'impression papier ne sera qu'un prolongement. 

Enfin le quotidien souhaite développer les services , par exemple cette application gratuite qui recenserait toute l'offre loisirs et culture proposée à Montpellier. Elle doit être lancée avant la fin de l'année.

Dans l'agence de Montpellier - Radio France
Dans l'agence de Montpellier © Radio France - Marie Ciavatti

"Des repas avec nos lecteurs". Olivier Biscaye, rédacteur en chef de Midi Libre

"Les abonnements numériques ont augmenté de 44%". Claire Charbonnel, directrice générale déléguée de Midi Libre

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu