Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : Charles Aznavour est mort

Mort de Charles Aznavour : artistes, anonymes et responsables politiques lui rendent hommage

lundi 1 octobre 2018 à 14:57 - Mis à jour le lundi 1 octobre 2018 à 21:52 Par Viviane Le Guen, France Bleu

Légende de la chanson française, Charles Aznavour est mort dans la nuit de dimanche à lundi à l'âge de 94 ans à son domicile dans les Alpilles (sud de la France). Artistes, anonymes et responsables politiques ont fait part de leur émotion sur les réseaux sociaux, à la radio et à la télévision.

Charles Aznavour en décembre 2013.
Charles Aznavour en décembre 2013. © Maxppp - EVERT ELZINGA

Lors de sa dernière apparition publique à la télévision vendredi, il avait réaffirmé son désir de mourir sur scène. Charles Aznavour s’est éteint dans la nuit de dimanche à lundi, à l'âge de 94 ans, dans les Alpilles (sud de la France) où il vivait. 

"Un guide, un maître" "immortel"

Parmi les premiers à lui rendre hommage, Benjamin Biolay a salué ce lundi sur Twitter la disparition d'un "guide, un maître". 

Sur RTL, Alain Chamfort s'est dit "sous le choc." "Il représente pour tout le monde un exemple de pugnacité, quelqu'un qui a dû faire face à l’adversité" a-t-il réagi. Émotion partagée par Alain Souchon qui a évoqué "un accompagnateur de nos vies." "J’ai l’impression que j’ai toujours vécu en entendant des chansons de Charles Aznavour..." a confié le chanteur. "Merci pour tout Charles" a pour sa part twitté Patrick Bruel.

La fille de Johnny Hallyday disparu en décembre 2017, Laura Smet a posté sur Instagram une photo de Charles Aznavour en train de jouer du piano accompagnée de ce commentaire : "Ton fils spirituel va t'accueillir parmi les étoiles..." 

Peine partagée par Vianney ou encore Enrico Macias interviewé par franceinfo : "Ça me fait une peine énorme, j'ai le cœur serré, j'ai envie de pleurer, je ne sais plus quoi faire", a-t-il déclaré "pour moi, il est immortel."

Sur Instagram, l'animateur Nagui a salué "Le Grand Charles Aznavour" qui "nous laisse pleurer avec nos amis nos amours..."

Un chanteur engagé,  porte-drapeau de la diaspora arménienne

Daniel Pantchenko, biographe du chanteur, a, lui, rendu hommage à l'homme engagé qui osait parler de sujets délicats citant "La marguerite", une chanson "sur le viol qui n'est pas connue", sur franceinfo. C'est aussi l'homme qui l'a "soutenue dans ses combats associatifs" que la journaliste Christine Kelly a souhaité saluer.

Charles Aznavour était également l'un des plus ardents porte-drapeaux de la diaspora arménienne, le pays de ses parents, avec lequel il a entretenu des liens étroits tout au long de sa vie. Sa mort est une "perte énorme pour le monde entier", a déclaré le Premier ministre arménien Nikol Pachinian, rendant hommage à "un fils exceptionnel du peuple arménien". 

"Il est difficile de croire qu'une personne qui a créé toute une époque, qui a créé toute une histoire, l'amour, qui a servi son peuple, une personne qui a pendant 80 ans émerveillé et réchauffé le cœur de dizaines, de centaines de millions de gens, n'est plus avec nous aujourd'hui", a-t-il indiqué sur Facebook. 

Des parlementaires réclament un "hommage national"

Des responsables politiques français de tous bords ont aussi salué l'artiste. "Profondément français, attaché viscéralement à ses racines arméniennes, reconnu dans le monde entier, Charles Aznavour aura accompagné les joies et les peines de trois générations", a réagi le chef de l'Etat, Emmanuel Macron.

"D'Erevan jusqu'à Paris (...) Il a chanté pour l'amour et la liberté" a twitté l'ancien président François Hollande. "Charles Aznavour vient de faire ses adieux, mais pour nous, il sera toujours sur scène."

Lundi après-midi, plusieurs parlementaires ont appelé à rendre"un hommage national" à Charles Aznavour. "Je demande à la ministre de la Culture d'en prendre la décision", a indiqué le sénateur (Les Indépendants) de la Vienne, Alain Fouché, à l'AFP. Sur franceinfo, Françoise Nyssen a estimé que "la France doit lui rendre un grand hommage" sans autre précision. Celui rendu à Johnny Hallyday l'an passé avait réuni des centaines de milliers de personnes dans les rues de Paris.

Les députés de l'Assemblée nationale ont salué le chanteur avec une standing-ovation. Le président Richard Ferrand a évoqué un homme qui incarnait "talentueusement l'appartenance à plusieurs cultures".

Quant à la maire PS de Paris, Anne Hidalgo, elle a annoncé qu'elle proposerait "aux élus parisiens qu'un lieu de la capitale lui rende hommage en portant son nom".

Émotion des internautes

Sur France Bleu, le livre d'or ouvert pour recueillir vos messages d'hommage a reçu des milliers de commentaires lundi.

Depuis le Calvados, Stéphanie a notamment tenu à remercier France Bleu de lui "avoir permis d'aller voir Charles Aznavour sur scène." "Je me souviens avoir pleurer à l'antenne quand j'avais gagné les places... Un rêve devenu réalité et maintenant un très beau souvenir..." a-t-elle témoigné.

"Petit par la taille... Immense par son talent... Il va nous manquer !!" s'est émue Darya qui vit en Savoie. Tristesse partagée par Monique, habitante de Quimper : "Ses chansons à texte continueront de nous accompagner pendant longtemps. Lui, le migrant qui a prôné la langue à travers le monde toute sa vie durant. Un grand monsieur. Respect."

Continuez à témoigner et à nous raconter vos souvenirs de Charles Aznavour sur la page Facebook de France Bleu