Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Oleg Popov, "le plus vieux clown du monde", est mort à 86 ans

jeudi 3 novembre 2016 à 17:59 Par Marina Cabiten, France Bleu

Oleg Popov, ancienne gloire du cirque soviétique et plus vieux clown du monde en exercice, est mort mercredi à l'âge de 86 ans. Alors qu'il était en tournée dans le sud de la Russie, il a été victime d'un arrêt cardiaque dans son hôtel.

Oleg Popov était le plus vieux clown du monde encore en exercice
Oleg Popov était le plus vieux clown du monde encore en exercice © Maxppp - Horst Ossinger

"Son coeur s'est arrêté", a déclaré jeudi le directeur du cirque dans lequel Oleg Popov devait se produire. Le clown russe est mort dans son hôtel, à 86 ans. La dépouille de l'artiste, devenu célèbre dans le monde entier, sera rapatriée en Allemagne où il vivait avec sa famille depuis l'effondrement de l'URSS.

Artiste, et instrument de propagande

Né à Moscou en 1930 dans une famille modeste sans lien avec le cirque, Oleg Popov entre à 14 ans à l'école du cirque de Moscou où il apprend à jongler en marchant sur une corde. A 19 ans, il entame une carrière de clown au sein de la Compagnie d'Etat du cirque, où il percera en 1954 lorsqu'il devra remplacer le clown principal, blessé. Deux ans plus tard, il participe à la première tournée internationale d'un cirque soviétique, organisée par les autorités afin d'améliorer l'image de l'URSS à l'étranger. "Il avait réussi à créer cette image unique d'un clown excentrique, capable d'illuminer (le cirque) en n'apparaissant qu'une seule fois et chacune de ses performances était une fête", a déclaré le ministre russe de la Culture Vladimir Medinski, qui a présenté ses condoléances dans un communiqué.

Le Grand cirque de Moscou a salué sa "contribution inestimable à l'histoire de l'art clownesque russe et étranger", tandis que la Compagnie russe de cirque a souligné le "talent protéiforme" du clown.