Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Pierre Meneau, Top Chef ou grande gueule en cuisine ?

-
Par , France Bleu Auxerre

Pierre Meneau va-t-il poursuivre son aventure dans l'émission "Top Chef", diffusée sur M6 ? Le candidat icaunais, qui essuie des critiques, se défend d'être une "tête à claques" et jure promouvoir l'Yonne et la Bourgogne.

- Philippe Martineau

Pierre Meneau restera-t-il à Top Chef ? Un candidat sauvé in extremis lors de l'épisode 3, critiqué pour son dilettantisme. "Pierre, pour l'instant, n'a pas encore passé la seconde", juge Michel Sarran, l'un des jurés de l'émission. "Il prend le concours beaucoup trop à la légère. A part accumuler les boulettes, il n'a pas brillé culinairement parlant".

"Je suis un peu emmerdant, mais pas tête à claques"

Pierre Meneau, en tout cas, reste nature ! Comme le prouve cet extrait : "Là on a un adversaire de taille, c'est pas grave, on va lui foutre une br***ée ! On va le tabasser, c'est pas un souci." Mais il se défend d'être tête à claques : "je peux vous passer ma femme, elle vous dira peut-être que je suis un peu emmerdant, mais pas tête à claques. On ne m'a pas demandé de rôle spécifique. On m'a casté parce que j'ai ma personnalité". Que pense-t-il de l'image qu'il renvoie ? "L'image qui est donnée de moi, ce n'est pas qu'elle ne me plaît pas, c'est que je ne la trouve pas très cohérente".

"Oui, je suis le fils de Marc Meneau, mais je suis avant tout cuisinier"

Pierre Meneau souffre aussi un peu d'être le "fils de" (son père, Marc, était le chef du restaurant étoilé l'Espérance, à Saint-Père) : "depuis le début, ils m'ont tous emmerdé avec ça. Oui, je suis le fils de Marc Meneau, très bien, mais avant tout, j'ai mon propre restaurant, je suis cuisinier. C'est très réducteur de me réduire à un patronyme."

Le chef du Crom'Exquis, à Paris (une assiette au guide Michelin) reconnaît qu'il y a beaucoup de pression à Top Chef : "On n'est pas dans nos établissements, on n'a pas les mêmes repères, pas les mêmes gestes. On perd 40% de nos facultés ! La technique de cuisine est différente. On court partout car on ne sait pas où c'est, on perd du temps".

"Top Chef, ce n'est quand même pas les M.O.F, ça reste un jeu télé !"

"Ce qui compte, satisfaire les clients tous les jours dans mon restaurant"

Les critiques, Pierre Meneau, essaie de ne pas y faire attention. Pour lui, sa participation à Top Chef a un "côté marketing, pour donner aux gens l'envie de découvrir [sa] cuisine. Il y a une prise de risques, c'est une sorte de question introspective sur [son] niveau de cuisine, plus qu'un concours en tant que tel. Il faut quand même arrêter de déconner et de considérer Top Chef comme les M.O.F, ça reste un jeu télé !". Le candidat icaunais jure également promouvoir l'Yonne et la Bourgogne.

Pierre Meneau va-t-il continuer l'aventure à Top Chef ? Réponse ce lundi soir, à partir de 20h55, sur M6.

- Philippe Martineau
Choix de la station

À venir dansDanssecondess