Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People

Plus de 100 personnes à la manifestation de soutien à France 3 Pau Sud Aquitaine

mercredi 27 septembre 2017 à 14:48 Par Daniel Corsand, France Bleu Béarn

Le personnel de France 3 Pau Sud Aquitaine a reçu le soutien d'élus, de journalistes et de communicants ce mercredi midi. Pour protester contre le projet de suppression du rendez vous quotidien d'actualité locale.

Le rassemblement devant les locaux de France 3 Pau Sud Aquitaine
Le rassemblement devant les locaux de France 3 Pau Sud Aquitaine © Radio France - Daniel Corsand

Pau, France

Les locales de France 3 sont en grève et dans la rue ce mercredi. Ce mercredi midi, nos confrères de France 3 Pau Sud Aquitaine appelaient à un rassemblement de soutien devant leurs locaux à Pau. Il y avait plus d'une centaine de personnes pour protester contre le projet de supprimer ce rendez vous d'informations locales, dans le très regardé "19/20" de France 3.

Beaucoup d'élus sont venus dont entre autres Jean Yves Lalanne le maire de Billère, Christian Laine le maire de Lescar, Hervé Lucbéreilh d'Oloron, Claude Serres Cousiné de Salies de Béarn, Jacques Pédehontaa de Laas, parmi beaucoup d'autres. Il y avait aussi des journalistes, des avocats, des fonctionnaires de police, des communicants. Et une délégation de restaurateurs. Dont Christian Marcou, le chef du Castel du Pont d'Oly à Jurançon:

On est là parce qu'on a besoin d'une télé régionale. Au même au titre qu'on a besoin du boulanger et du postier. Eux ils nous connaissent. On peut aller les voir. C'est pas comme les journalistes bordelais qui connaissent moins notre Béarn. — Christian Marcoux du restaurant "le Castel du Pont d'Oly" à Jurançon

"Il n'y a qu'eux pour parler de nous"

Il n'y a pas d'informations régionales ce mercredi soir sur France 3 Aquitaine. Un mouvement très suivi dans les autres locales de Navarre et de France.