Tous les sports

Simon Pagenaud aux portes de la consécration

Par Quentin Chillou, France Bleu Poitou samedi 17 septembre 2016 à 17:04

Le Poitevin Simon Pagenaud lors de sa victoire à Indianapolis
Le Poitevin Simon Pagenaud lors de sa victoire à Indianapolis © Maxppp - BOB ELLIS

Après une saison tonitruante en IndyCar et 10 ans après son arrivée aux États-Unis, Simon Pagenaud peut décrocher le titre de champion dans la nuit du dimanche 18 au lundi 19 septembre. Il court à Sonoma en Californie.

"Il faut toujours rester concentré." Simon Pagenaud ne changera pas ses habitudes pour cette dernière course du championnat d'IndyCar. Avec 43 points au classement général, le Poitevin est en position de force.

Simon Pagenaud : "ne pas changer les habitudes"

Les bagarres sont extrêmes, y'a souvent des rebondissements !
Simon Pagenaud

Si dimanche soir il boucle les 85 tours du Sonoma Raceway, en Californie, dans les quatre premières places, il sera champion. Il peut même se contenter de la 19e place !... si son dernier rival ne fait pas de podium. "Mais je ne vais pas calculer, je vais tout faire pour avoir mon destin en main jusqu'au bout."

L'IndyCar, championnat peu connu en France... pour le moment Vincent Hulin

Simon Pagenaud domine le championnat depuis la 2e course. Une belle progression pour lui qui est y est rentré en 2011. 5e en 2012, 3e en 2013, 5e en 2014... avec seulement une 11e place la saison dernière.

En plus du talent, il travaille énormément.
Jean-Hubert Bussac.

Selon Jean-Hubert Bussac, patron du circuit Val de Vienne, et qui le connait depuis ses débuts alors "qu"il n'avait pas 20 ans", Simon Pagenaud fait preuve d'une grande "perception du phénomène physique et dynamique de la voiture".

Il montre aussi la plus grande précision : "refaire les mêmes gestes au même moment, s'en souvenir. En plus de ce talent, il a ajouté à cela un travail assidu et régulier, et ça donne les résultats qu'on connait aujourd'hui".

Jean-Hubert Bussac : "Un des plus grands polites de monoplaces du monde"

Avec AFP.