Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : Mouvement des "gilets jaunes"

Stéphane Bern ne viendra pas samedi à la librairie Doucet du Mans

vendredi 7 décembre 2018 à 14:56 Par Julie Le Duff, France Bleu Maine

L'animateur de radio et de télévision Stéphane Bern était attendu au Mans ce samedi, pour une rencontre à la librairie Doucet. L'événement est reporté "en raison des manifestations" du mouvement des gilets jaunes.

En plein mouvement des gilets jaunes, la visite au Mans de Stéphane Bern est reportée (illustration)
En plein mouvement des gilets jaunes, la visite au Mans de Stéphane Bern est reportée (illustration) © Maxppp - Olivier Lejeune

Le Mans, France

Stéphane Bern était attendu au Mans ce samedi matin, pour présenter et dédicacer le huitième tome de la série Secrets d'histoire, une rencontre qui n'aura finalement pas lieu annonce la librairie Doucet sur sa page Facebook. "Du fait des manifestations prévues demain samedi au Mans, il a été jugé préférable de reporter cet événement". La librairie mancelle précise que l'animateur de radio et de télévision a promis de reprogrammer l'événement avant Noël.

Un appel au calme lancé avec Cyril Hanouna et Bernard-Henri Levy

Stéphane Bern aurait pu échanger avec les Manceaux autour de la tribune publiée ce vendredi par Le Parisien. Un appel au calme qu'il co-signe avec des anonymes et plusieurs personnalités, telles que Cyril Hanouna, Bernard-Henri Levy ou encore Allain Bougrain-Dubourg. "La liberté, notamment celle de manifester son opinion, était bien celle que voulait exercer une majorité de Gilets jaunes", est-il écrit dans ce texte. "Mais la liberté s'arrête là où commence l'oppression pour les autres : en empêchant les commerçants de travailler, les habitants de circuler, en exerçant une contrainte sur le reste de la population, la liberté a été bafouée".