Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Télévision : la grève se poursuit à France 3 Poitou-Charentes contre la "régionalisation au rabais"

-
Par , France Bleu Poitou

Ce jeudi 21 janvier, 4e jour de grève à France 3, notamment en Poitou-Charentes. Plusieurs syndicats dénoncent le lancement d'une nouvelle tranche régionale à 18h30 "dans l'urgence" et "sans moyens".

Ce jeudi 21 janvier, c'est le 4e jour de grève à France 3
Ce jeudi 21 janvier, c'est le 4e jour de grève à France 3 - Photo DR

Pas de journal télévisé Poitou-Charentes ce jeudi 21 janvier à midi sur France 3. Et un journal en mode dégradé ce jeudi à 19h. La grève commencée ce lundi 18 janvier se poursuit dans la chaîne de service public à l'appel des syndicats CGT, SNJ et Sud pour dénoncer une "régionalisation au rabais" et une nouvelle tranche à partir de 18h30 "bouclée dans l'urgence". Nouvelle tranche qui doit être lancée lundi 25 janvier.

On sent un projet bricolé qui ne nous satisfait pas

"Ce projet se fait à moyens constants, en demandant toujours plus à des personnels qui sont déjà très sollicités. En plus en Nouvelle-Aquitaine, on a la particularité d'avoir les émissions de la chaîne Noa donc il y a déjà une surcharge de travail par rapport à d'autres régions", explique Antoine Morel, délégué CGT à France 3 Poitou-Charentes. 

"En Poitou-Charentes, on est une des plus petites antennes du réseau. On a des départs qui ne sont pas remplacés. On vient de nous annoncer qu'un poste d'ingénieur du son ne sera pas renouvelé alors qu'il y en a déjà un qui n'est toujours pas renouvelé", ajoute-t-il. Les syndicats indiquent qu'au niveau national, en l'espace d'un an, le réseau France 3 "a perdu 94 postes de PTA (techniciens) et 42 de journalistes".

Soumis comme l'ensemble de l'audiovisuel public à des mesures d'économies, le groupe France Télévisions subira une nouvelle baisse de dotation de l'Etat de 60 millions cette année, après avoir vu son financement public fondre de 146 millions d'euros depuis 2018.

Pour afficher ce contenu Twitter, vous devez accepter les cookies Réseaux Sociaux.

Ces cookies permettent de partager ou réagir directement sur les réseaux sociaux auxquels vous êtes connectés ou d'intégrer du contenu initialement posté sur ces réseaux sociaux. Ils permettent aussi aux réseaux sociaux d'utiliser vos visites sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Gérer mes choix

Dans l'urgence on demande un report de ce projet

"Dans l'urgence on demande un report de ce projet et à moyen terme on se remet autour de la table pour avoir un projet qui ait du sens et qui remporte l'adhésion des salariés", demande Antoine Morel. "En soi on n'est pas contre la régionalisation, donner plus de temps d'antenne pour éclairer les téléspectateurs à l'actualité en Poitou-Charentes et en Nouvelle-Aquitaine. Mais il faut que ce soit à des créneaux intéressants. Et réfléchissons avec quels moyens et quels contenus à l'antenne".

Citée par l'AFP la chaîne, de son côté, affirme avoir réalisé "un vrai travail collaboratif" au travers notamment d'"ateliers avec toutes les antennes pour préparer le projet du 18h30"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess