Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Médias – People DOSSIER : Charles Aznavour est mort

Un musicien de Limoges raconte le frisson sur scène aux côtés de Charles Aznavour

mardi 2 octobre 2018 à 10:57 Par Fabienne Joigneault, France Bleu Limousin

Il côtoyait Charles Aznavour sur scène depuis 7 ans, de New-York à Osaka, et se souviendra d'une "énergie incroyable" et d'un "travailleur forcené". Bassiste du chanteur, Kevin Reveyrand, originaire de Limoges, était l'invité de France Bleu Limousin.

Kevin Reveyrand, à la basse, avec Charles Aznavour, le 30 janvier 2018 à Toulouse.
Kevin Reveyrand, à la basse, avec Charles Aznavour, le 30 janvier 2018 à Toulouse. - ©DDM DAVID BECUS/PHOTOPQR/LA DEPECHE DU MIDI/MAXPPP

Limoges, France

Kevin Reveyrand dit avoir fait le tour du monde plusieurs fois depuis 7 ans, avec Charles Aznavour, qu'il accompagnait à la basse. A l'annonce de la mort du chanteur, à 94 ans, le musicien limougeaud se dit "extrêmement triste". Il répondait, très ému, aux 3 questions d'Alain Ginestet, à 8h15 sur France Bleu Limousin. 

Vous avez fait toutes les tournées avec Charles Aznavour depuis 7 ans... 

Je pense que j'ai fait plusieurs tours du monde avec lui et on était encore ensemble il y a une semaine au Japon pour un concert à Tokyo et un autre à Osaka. Et voilà, c'est gravé dans ma mémoire à jamais, ses petits sourires complices quand il se retournait vers moi sur scène, on avait une complicité... C'est très émouvant de parler de lui comme ça. 

"Il disait les choses cash, sans sous-entendus... 

Quel homme était-il ?

Une énergie incroyable sur scène ! C'était un personnage, un monsieur avec du caractère, et toujours alerte, prêt à blaguer sur tout ce qu'on disait. Il rebondissait, à l'affût de la moindre occasion de faire rigoler l'entourage. Et surtout, c'était un travailleur forcené. Où qu'on soit dans le monde, après les deux heures de balance l'après-midi, il allait dans sa loge où il jouait du piano et chantait jusqu'au concert !

Qu'est-ce que vous avez appris à ses côtés ? 

J'ai appris l'humilité et la sagesse. C'était un monsieur tellement charismatique et simple à la fois. Il était très premier degré : il disait les choses cash, il n'y avait pas de sous-entendus. C'était pas toujours évident, parce que c'était un vieux monsieur qui pouvait s'énerver parfois pour des choses pas très légitimes, mais il était tellement charismatique et gentil sur d'autres facettes qu'on lui pardonnait. 

"Le premier "ré" que je posais sur le premier refrain de la Bohème me donnait à chaque fois un frisson

Vous avez fait des tournées dans le monde entier avec lui : c'est peut-être le seul grand chanteur français très connu à l'étranger ?

Oui, il y a d'autres chanteurs qui chantent à l'étranger, mais la plupart le font pour les expatriés. Charles, lui, faisait des salles gigantesques et pas seulement pour la communauté française du pays en question. La dernière fois qu'on a joué à New-York, c'était au Madison Square Garden. Il chantait dans plusieurs langues, il s'adaptait au pays, c'est ce qui fait aussi sa popularité. Et surtout, la richesse de ses textes était mythique. 

Quel souvenir ultime vous garderez de lui ? Vous l'aviez vu il y a peu... 

Il y a une semaine. A chaque fois que j'ai joué avec lui, c'était inoubliable. Le premier "ré" que je posais sur le premier refrain de la Bohème me donnait à chaque fois un frisson, parce que je me disais que j'accompagnais le plus grand chanteur français, un être chargé d'histoire. Je me disais à chaque fois que j'avais une chance incroyable de l'accompagner et de partager du temps avec lui, hors tournée aussi. 

Kevin Reveyrand se souvient de Charles Aznavour comme d'un travailleur forcené, simple et charismatique à la fois.