Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : au moins deux morts, le tireur en fuite identifié

Médias – People

Un réfugié syrien lance sa ligne de baskets de luxe à Lille, elle séduit déjà Hollywood

lundi 30 avril 2018 à 7:07 Par Cécile Bidault, France Bleu Nord et France Bleu

C'est une belle histoire que celle de Daniel Essa, 30 ans. Il a fui la Syrie en guerre il y a quatre ans et demi, et il est installé dans la métropole lilloise. Il a créé une marque de baskets de luxe, qui s'arrachent jusqu'à Hollywood. Même l'actrice Whoopi Goldberg a passé commande !

Daniel Essa, créateur syrien, à la Maison de mode de Lille
Daniel Essa, créateur syrien, à la Maison de mode de Lille © Radio France - Cécile Bidault

Lille, France

Il s'appelle Daniel Essa, il a trente ans. Ce Syrien, passionné de mode, créateur, était connu dans son pays, il avait même une émission de télévision, où il dévoilait les tendances du moment, en matière de vêtements, de coiffure, de stylisme... Mais la guerre le contraint à fuir Damas, à la fin de l'année 2013. A cause des bombardements, des attentats quotidiens, il n'est plus en sécurité. Il obtient un visa pour l'Espagne, où il est accueilli par un ami. Mais son objectif, c'est la France, et c'est dans la métropole lilloise qu'il atterrit il y a trois ans et demi, sans parler un seul mot de Français. 

Il veut évidemment recommencer à créer, et il rêve d'avoir sa propre marque de chaussures. Il frappe à la porte des Maisons de mode de Lille, avec son projet : des baskets de luxe. Les Maisons de mode sont une structure unique en France, elle accompagne les créateurs. Daniel y trouve une famille.

Des baskets "haute couture"

Grâce à cet appui, il crée sa ligne de chaussures. Elle porte son nom, Daniel Essa, c'est du haut de gamme, tout cuir, avec des teintes blanc mat, blanc brillant, rose pâle, de jolis lacets de couleur made in nord pas de calais. "J'ai essayé de faire comme de la haute couture dans les vêtements", explique Daniel, qui parle désormais très bien le Français, "je voulais un produit qu'on peut porter pour aller travailler, mais aussi pour les soirées. Classe et élégant".

Whoopi Goldberg a commandé trois paires !

En quelques mois, les baskets Daniel Essa ont séduit, elles sont vendues en ligne, mais aussi dans des magasins en Arabie Saoudite, en Corse, et à Los Angeles, notamment dans une boutique de Beverly Hills. L'actrice américaine Whoopi Goldberg a même craqué pour ces chaussures, elles les a aperçues aux pieds d'un directeur artistique lors de la Fashion week, à New York. Elle en a commandé trois paires.

J'espère qu'on va commencer à voir de bonnes images des réfugiés

Daniel bénéficie aujourd'hui d'une carte de résident de 10 ans, en France. Son prochain rêve, c'est d'obtenir la nationalité française. Et aussi d'ouvrir une boutique à Paris.  Il souhaite que son exemple fasse évoluer le regard. "J'espère que bientôt, on va commencer à voir le côté positif, les bonnes images des réfugiés", conclue-t-il avec le sourire.

A ECOUTER ET PODCASTER : la belle histoire de Daniel Essa