Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

VIDÉO - Élise Lucet, Denis Brogniart et Thomas Thouroude saluent Francis Gaugain à l'heure de la retraite

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

Après 40 ans de journalisme radio, l'heure du départ à la retraite a sonné pour Francis Gaugain, rédacteur en chef de France Bleu Normandie à Caen. Pendant sa carrière, il a formé beaucoup de journalistes comme Élise Lucet, Denis Brogniart et Thomas Thouroude, qui lui font un amical clin d'œil.

Denis Brogniart, Elise Lucet et Thomas Thouroude ont fait leurs premières armes dans le journalisme avec Francis Gaugain
Denis Brogniart, Elise Lucet et Thomas Thouroude ont fait leurs premières armes dans le journalisme avec Francis Gaugain - © MaxPPP et AFP

Si vous êtes un auditeur ou une auditrice fidèle de France Bleu Normandie, vous connaissez son nom et sa voix. Vous l'avez peut-être croisé sur un reportage. Après 40 ans de journalisme radio, Francis Gaugain part à la retraite ce mercredi

"L'homme à la moustache", comme on l'a baptisé affectueusement, a animé ce mercredi sa dernière conférence de rédaction. Une drôle de page qui se tourne, non seulement pour son équipe mais pour plusieurs générations de journalistes.

Pendant sa carrière, Francis Gaugain a vu passer beaucoup de jeunes. Le rédacteur en chef de France Bleu Normandie peut s'enorgueillir d'avoir formé de nombreux talents, certains très appréciés du grand public, comme Élise Lucet, la journaliste et présentatrice d'Envoyé spécial et Cash investigation sur France 2, Denis Brogniart, l'animateur de Koh Lanta sur TF1 ou encore le journaliste sportif Thomas Thouroude, longtemps sur Canal+. 

A l'heure de son départ à la retraite, Élise Lucet, Denis Brogniart et Thomas Thouroude rendent hommage à celui qui leur a permis de faire leurs premières armes dans le journalisme. 

"Tu vas nous manquer", Elise Lucet 

Elise Lucet était jeune étudiante à la fac de Caen quand elle a frappé à la porte de France Bleu Normandie, qui s’appelait alors Radio France Basse-Normandie.  A l'époque, on enregistrait les interviews sur de la bande magnétique, que l'on découpait avec une simple paire de ciseaux. Francis Gaugain lui prodiguait ses conseils : "Ton coup de ciseau, il n'est pas assez en biseau, il n'est pas bien", se souvient la journaliste et présentatrice d'Envoyé spécial et Cash Investigation. 

"Tes moustaches de gaulois, on a toujours dit que c'était Astérix", poursuit Élise Lucet, le regard plein de malice avant d'ajouter, "Je suis sûr que tu as une petite gourde de potion magique cachée, parce que pour être aussi et bon et savoir aussi bien transmettre ton métier, c'est pas possible autrement". 

"Je te dois beaucoup", Denis Brogniart

C'est un jeune étudiant, passionné de sport, que Francis Gaugain accueille un jour dans sa rédaction. Il s'appelle Denis Brogniart. Il n'a pas fait d'école de journalisme. Il a tout à apprendre. Il intègre l'équipe et commence par les reportages sur le Stade Malherbe avant d'assurer en direct les commentaires de matchs de football. Le début d'une carrière prometteuse. 

"Francis, tu es le journaliste qui m'a mis le pied à l'étrier. Je te dois beaucoup", confie le journaliste et animateur de Koh Lanta sur TF1. "Tu réussis à tirer le meilleur de chacun sans jamais te mettre en avant. Tu es un remarquable journaliste, un transmetteur de talent", ajoute-t-il avant de saluer "un super mec, un homme de conviction, fidèle et passionné" qui va "laisser un grand vide dans cette maison"

"Tu m'as appris l'amour du métier", Thomas Thouroude

Thomas Thouroude a tout juste 20 ans quand il franchit la porte de France Bleu Normandie. Il mène de front deux passions, le journalisme et le rugby. Le jeune normand joue en tant que semi-professionnel au Paris Université club. Il apprend son métier de journaliste pendant deux ans avec Francis Gaugain. 

"Tu m'as donné l'amour du métier, enseigné la rigueur tout en m'offrant la liberté de prendre des risques, de créer, de tenter. C'est d'ailleurs là tout ton talent : avoir l'exigence d'un chef et comprendre l'individu. Être un très grand journaliste et un très grand manager", confesse l'ancien présentateur de l'Équipe du dimanche sur Canal+ et de Tout le sport sur France 3. 

"J'ai donc appris avec stupeur que l'heure de la retraite avait sonné pour toi la retraite déjà ? Mais pour quoi faire? C'est déjà l'heure pour Malherbe de remonter en Ligue 1 peut-être ? Certainement pas, puisqu'il n'y a pas lieu de se dire aurevoir, j'ai donc préféré te dire merci", lance Thomas Thouroude.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess