Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
DOSSIER : Joséphine Baker au Panthéon

VIDÉO - Joséphine Baker : la "maman arc-en-ciel"

Alors que Joséphine Baker entrera au Panthéon le 30 novembre, France Bleu Périgord dresse le portrait de l'artiste américaine enracinée en Dordogne à travers quatre vidéos sur son histoire. Ce dimanche, découvrez Joséphine Baker, maman d'une "tribu arc-en-ciel" de douze enfants.

Artiste internationale et maman de douze enfants : Joséphine Baker l'a fait. Dans son château des Milandes, en Dordogne, la chanteuse et icône qui fera son entrée au Panthéon à la fin du mois de novembre, avait adopté douze enfants pour former ce qu'elle appelait une "tribu arc-en-ciel". France Bleu Périgord vous propose une série de vidéos pour dresser son portrait. Après "Joséphine Baker, la femme engagée", "Son troisième amour, le Périgord", ce dimanche c'est la "maman arc-en-ciel" qui nous intéresse. Joséphine Baker chantait et dansait sur les scènes du monde entier mais elle voulait surtout une famille, et une grande. La "tribu arc-en-ciel" c'est ainsi qu'elle a nommé son idée : prouver qu'on peut tous vivre ensemble dans la fraternité, peu importent la couleur de peau, la culture ou la religion. 

Des enfants orphelins ou abandonnés

Mais Joséphine Baker ne pouvait pas avoir d'enfants naturellement. Après une péritonite grave, elle avait dû se faire retirer son utérus. Alors, avec son quatrième mari, Jo Bouillon, ils se sont lancés dans l'adoption. Elle avait même obtenu la bénédiction du pape Pie 13 pour son projet de "tribu arc-en-ciel". Joséphine Baker et Jo Bouillon ont ainsi adopté des enfants orphelins ou abandonnés. En 1954, les deux premiers, Akio et Jeannot, ont été adoptés au Japon. Ont suivi dix autres enfants dans le monde entier : Finlande, Venezuela, Algérie... jusqu'à Stellina en 1964. 

Pourquoi douze ? "Parce que quand on aime, on ne regarde pas au nombre" répondait Joséphine Baker. "J'ai eu cette idée parce que j'ai vu tellement d'incompréhension entre les êtres humains, les soi-disant adultes. Et j'étais sûre qu'avec de tout petits enfants innocents, ils pouvaient donner un exemple absolu de la fraternité mondiale. Ce n'est qu'en France qu'on pourrait donner un tel exemple : tous ces petits enfants, venant des quatre coins du monde et vivant ici vraiment en frères" confiait-elle aussi.

Élevés dans les principes de la République

Ses principes d'éducation tenaient dans la devise de la République : "Liberté, égalité, fraternité". Les enfants ont grandi tous ensemble au château des Milandes. Ils ont été élevés par Joséphine Baker, et par Jo Bouillon et les nourrices quand l'artiste était en tournée. Cette "tribu arc-en-ciel" est restée soudée malgré la séparation de Joséphine Baker et de Jo Bouillon, malgré la vente du château à cause des dettes en 1969 et malgré la mort de leur mère en 1975. 

Ces enfants, devenus grands, se sont battus pour que leur mère entre au Panthéon. Mais ils ont demandé à ce que sa dépouille reste enterrée aux côtés de leur père, Jo Bouillon, près de Monaco.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess