Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Après la tornade, des bénévoles nettoient la plage de Port-des-Barques

-
Par , France Bleu La Rochelle

Trois jours après le passage d'une tornade sur le littoral de la Charente-Maritime, les stigmates sont encore là. A Port-des-Barques, des bénévoles se sont retrouvés samedi matin pour nettoyer la plage, encombrée de débris et de branchages.

Dans le couloir emprunté par la tornade à Port-des-Barques. Des arbres centenaires, qui avaient survécu aux tempêtes de 99, n'ont pas résisté.
Dans le couloir emprunté par la tornade à Port-des-Barques. Des arbres centenaires, qui avaient survécu aux tempêtes de 99, n'ont pas résisté. © Radio France - Julien Fleury

Trois jours après le passage d'une tornade sur le littoral charentais maritime, les communes traversées (de l'île d'Oléron à Saint-Laurent-de-la-Prée) continuent de panser leurs plaies.  Samedi matin sur la plage de Port-des-Barques, un ramassage des déchets était organisé par l'éco-musée. Un événement prévu de longue date dans le cadre des 48 heures nature.  Mais il a été l'occasion de débarrasser la plage des débris et des nombreuses branches d'arbre déplacés par le vent.

De grosses branches flottant dans l'eau peuvent constituer un danger pour la navigation. Les bénévoles les ont donc tractées vers la terre.
De grosses branches flottant dans l'eau peuvent constituer un danger pour la navigation. Les bénévoles les ont donc tractées vers la terre. © Radio France - Julien Fleury

Une trentaine de bénévoles étaient à pied d'oeuvre, certains venus de Saint-Jean-d'Angély Saintes ou Angoulême. Mais aussi et surtout des locaux, comme Jérôme et sa fille Thelma. Lui dirige l'école de voile de Port-des-Barques, miraculeusement épargnée par la tornade. Déterminé à effacer les dégâts : "il y a un élan commun dans le village. On a eu chaud, on a eu peur. A 50 mètres près, on n'avait plus d'école de voile. Il reste beaucoup de débris. Et comme on accueille des scolaires la semaine prochaine, il fallait que ce soit propre."

Une trentaine de bénévoles étaient à pied d'oeuvre, pour nettoyer la plage de Port-des-Barques. Seul ou en famille.
Une trentaine de bénévoles étaient à pied d'oeuvre, pour nettoyer la plage de Port-des-Barques. Seul ou en famille. © Radio France - Julien Fleury

"Un ami a retrouvé un morceau de camping-car", décrit Charles, bénévole de l'éco-musée et ancien élu de Port-des-Barques. Reste d'un véhicule détruit par la tornade. Mais l'essentiel des déchets était constitué de branchages, venus des pins centenaires tout proches, déchiquetés par le vent violent. "Il y avait beaucoup de branches, confirme Thelma, la fille du directeur de l'école de voile, âgée d'une dizaine d'années. On les a mises derrière les barrières pour empêcher la dune de descendre."

Des branches posées par les bénévoles sur la dune. Cela doit contribuer à fixer le sable dans ce secteur sensible à l'érosion marine.
Des branches posées par les bénévoles sur la dune. Cela doit contribuer à fixer le sable dans ce secteur sensible à l'érosion marine. © Radio France - Julien Fleury

Car les bénévoles de l'éco-musée ont eu cette idée : déposer les branchages ramassés directement sur la petite dune qui borde la plage. "Cela servira à fixer le sable, précise Charles, avec les oyats et les différentes plantes. Car l'érosion, ici, est assez active."

L'avenue de l'île Madame est toujours coupée ce week-end, après le passage de la tornade à Port-des-Barques.
L'avenue de l'île Madame est toujours coupée ce week-end, après le passage de la tornade à Port-des-Barques. © Radio France - Julien Fleury

Pour Jérôme, le moniteur de voile, cette sortie sur la plage est une nouvelle façon de mesurer la puissance de la tornade. "L'image est quand même violente. Des arbres centenaires, tombés comme ça, ça fait de la peine. On se dit qu'on est pas grand'chose."

Le ramassage des déchets a été l'occasion de collecter les détritus classiques, restes des activités humaines comme l'ostréiculture.
Le ramassage des déchets a été l'occasion de collecter les détritus classiques, restes des activités humaines comme l'ostréiculture. © Radio France - Julien Fleury
Choix de la station

À venir dansDanssecondess