Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Bilan climatique 2020 en Lorraine : une année chaude, très ensoleillée et sèche

-
Par , France Bleu Sud Lorraine

Alors que l'année 2020 a été la plus chaude enregistrée en France depuis le début des mesures en 1900, le bilan climatique en Lorraine fait état, lui aussi, de chaleur, d'ensoleillement et de sécheresse.

Nancy a bénéficié d'environ 2 000 heures d'ensoleillement en 2020
Nancy a bénéficié d'environ 2 000 heures d'ensoleillement en 2020 © Radio France - Isabelle Baudriller

Alors que Météo-France confirme ce mardi 29 décembre que 2020 est une année "hors du commun", la plus chaude que la France ait connue depuis 1900, le bilan climatique de la Lorraine suit la même tendance. Il peut se résumer en trois mots : chaleur, ensoleillement et sécheresse

Il a fait 12,5° en moyenne globale à Nancy, 11,9° à Epinal. Soit 2° de plus que la moyenne des 30 années de référence. 37,7° à Nancy et 37,1° à Epinal sont les températures les plus élevées de 2020, relevées le 31 juillet. A l'inverse, la nuit la plus froide date du 30 novembre à Nancy avec - 6,9°. Il faut remonter au 22 janvier pour enregistrer le mercure le plus bas à Epinal : - 6,2°.

Avez-vous remarqué cet ensoleillement incroyable aux mois d'avril et de novembre ? Deux mois de soleil exceptionnel alors que nous étions en plein confinement... Nancy a profité cette année de 2 000 heures d'ensoleillement, 20% de plus que la norme.

"Des extrêmes de plus en plus extrêmes"

Année chaude et sèche. Il a manqué plus d'un mois (1,3) de précipitations en Meurthe-et-Moselle. Près de deux (1,7) dans les Vosges. Hormis février très arrosé, huit mois sont largement déficitaires. Une tendance à la sécheresse qui s'observe ces sept dernières années. "Par le passé, nous avons aussi eu cinq années consécutives déficitaires dans les années 70", note Bruno Cunin, responsable du Pôle météorologique de Lorraine pour Météo-France. 

"Cette suite actuelle est inquiétante", poursuit le spécialiste. "Est-ce qu'elle va se poursuivre ? Je suis bien incapable de le dire. C'est peut-être aussi lié au changement climatique puisque les projections nous annoncent des périodes de sécheresse plus fréquentes mais également a contrario des inondations qui peuvent être plus importantes. On va vers des extrêmes de plus en plus extrêmes."

Parmi les faits marquants de 2020 aussi, cette atmosphère très changeante entre le 10 et le 11 mai : du jour au lendemain, des orages, beaucoup de pluie, du vent et même de la neige sur le massif vosgien. 10° perdus en 24 heures. La météo se déchaîne. Le 11 mai, c'était pile le jour du premier déconfinement !

Choix de la station

À venir dansDanssecondess