Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

CARTE - Canicule : 20 départements placés en vigilance rouge, 60 maintenus en orange

Météo France a placé 20 départements en vigilance rouge canicule ce mercredi à partir de 16h du Nord à l’Île-de-France. Les 60 autres départements restent en vigilance orange. Un "pic de chaleur exceptionnel" attendu jeudi sur le nord du pays avec "des records absolus" possibles à 42 ou 43°C.

20 départements sont en vigilance rouge canicule, le niveau le plus élevé du "plan national canicule" (photo d'illustration)
20 départements sont en vigilance rouge canicule, le niveau le plus élevé du "plan national canicule" (photo d'illustration) © AFP - GLYN KIRK

Un été exceptionnel. Après fin juin, c'est la deuxième vigilance rouge à la canicule que la France connait depuis la mise en place du dispositif, en 2004. Météo France l'a déclenchée mercredi à 16h.

suivez la situation en direct

Les 20 départements en vigilance rouge : Paris et toute l’Île-de-France (Essonne, Hauts-de-Seine, Seine-et-Marne, Seine-Saint-Denis, Val-de-Marne, Val-d'Oise, Yvelines), Nord, Pas-de-Calais, Somme, Oise, Aisne, Marne, Aube, Yonne, Loiret, Eure, Eure-et-Loire et Seine-Maritime.

Les 60 départements maintenus en vigilance orange : Alpes-Maritimes (06), Ardennes (08), Ille-et-Vilaine (35), Loire-Atlantique (44), Meurthe-et-Moselle (54), Meuse (55), Moselle (57), Bas-Rhin (67), Haut-Rhin (68), Vendée (85) et Vosges (88), Ain (01), Allier (03), Ardèche (07), Ariège (09), Aveyron (12), Calvados (14), Cantal (15), Charente (16), Charente-Maritime (17), Cher (18), Corrèze (19), Côte-d'Or (21), Creuse (23), Dordogne (24), Doubs (25), Drôme (26), Eure-et-Loir (28), Haute-Garonne (31), Gers (32), Gironde (33), Indre (36), Indre-et-Loire (37), Isère (38), Jura (39), Landes (40), Loir-et-Cher (41), Loire (42), Haute-Loire (43), Lot (46), Lot-et-Garonne (47), Manche (50), Maine-et-Loire (49), Haute-Marne (52), Mayenne (53), Nièvre (58), Orne (61). Puy-de-Dôme (63), Pyrénées-Atlantiques (64), Hautes-Pyrénées (65), Rhône (69), Haute-Saône (70), Saône-et-Loire (71), Sarthe (72), Savoie (73), Haute-Savoie (74), Deux-Sèvres (79), Tarn (81), Tarn-et-Garonne (82), Vienne (86), Haute-Vienne (87), Territoire-de-Belfort (90).

  - Visactu
© Visactu -

Trois semaines après les fortes chaleurs du mois de juin, la quasi-totalité de l'Hexagone, à l'exception des trois départements de l'ouest de la Bretagne, du pourtour de la Méditerranée et de la Corse, sont désormais en alerte canicule.

20 millions de personnes concernées

L'alerte rouge, plus haut niveau d'alerte, avait été utilisée pour la première fois en juin dans quatre départements du sud du pays, entraînant l'annulation d'événements sportifs et de sorties scolaires, et rendant l'école facultative.

Les très fortes chaleurs vont toucher 20 millions de personnes, a souligné la ministre de la Santé Agnès Buzyn lors d'une conférence de presse. "Personne n'est sans risque face à de telles températures", a-t-elle insisté. "C'est la première fois que cela touche des départements du Nord de notre pays avec un habitat, un urbanisme, des populations qui ne sont pas habituées à des chaleurs de ce niveau-là", a poursuivi la ministre. Et d'ajouter : "C'est la raison pour laquelle je demande qu'on redouble d'attention".

Le Premier ministre, Édouard Philippe, a appelé mercredi à "faire très attention aux personnes isolées", durant l'épisode caniculaire qui s'abat sur la France, en marge de la visite d'un établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes à Clichy (Hauts-de-Seine).

Plan canicule niveau 3 à Paris et ailleurs

À Paris, la préfecture a activé le plan canicule niveau 3. Cela entraîne le déclenchement de plusieurs mesures préventives, particulièrement à destination des personnes les plus fragiles. "Salles rafraîchies" dans les équipements publics, fontaines temporaires et brumisateurs, ouverture nocturne de parcs et jardins... C'est le cas notamment également dans les Vosges et en Dordogne.

  - Visactu
© Visactu -

Circulation différenciée à Paris, Lyon, Lille et Strasbourg

En région parisienne, la circulation différenciée est reconduite jeudi (où seules les vignettes Crit'air de 0 à 2 ont le droit de circuler) tout comme à Lyon, dans le Bas-Rhin et dans la métropole lilloise (vignettes Crit'air de 0 à 3).

Par endroits, les seuils d’alerte à la pollution sont dépassés comme dans l'Eurométropole de Strasbourg ou encore dans la Drôme et l’Ardèche

La SNCF et la RATP invitent à reporter les voyages et limiter les déplacements dans la zone en vigilance rouge jeudi.

Pollution à l'ozone

La pollution à l'ozone se poursuit à Paris, dans les Bouches-du-Rhône ou encore en Côte-d'Or. 

Toute la semaine, des spots de prévention seront diffusés à la télévision et à la radio pour rappeler les conseils à suivre en cas de canicule. Une plateforme téléphonique "Canicule Info Service" est également ouverte dès lundi matin. Ce numéro vert est accessible au 0800 06 66 66 (appel gratuit depuis un poste fixe en France, du lundi au samedi de 9h à 19h).

Jeudi, journée la plus chaude

Selon le bulletin de Météo France, _"_jeudi sera la journée la plus chaude de l'épisode sur le nord du pays avec dès le matin des températures minimales encore plus chaudes que mercredi tandis que des températures maximales supérieures à 40°C seront observées encore sur un grand quart nord-est du pays." 

Et de préciser que "sur les départements en vigilance rouge canicule, on pourra même battre des records absolus avec des valeurs de 42 à 43 degrés du Centre vers l'Ile-de-France et la Champagne et 40 à 41 degrés plus au nord." En revanche, "sur la moitié sud du pays, les valeurs maximales seront plutôt stationnaires ou en légère baisse par rapport à mercredi dans une fourchette de 36 à 40 degrés."

La moyenne des températures à l'échelle de la France pour cette journée pourrait alors égaler la valeur la plus haute atteinte lors de la canicule de 2003.

Vendredi, les températures chuteront de façon spectaculaire sur l'ouest de la France, en liaison avec une dégradation orageuse, tandis que la chaleur résistera à l'est. Il faudra attendre samedi pour voir la fin de cet épisode caniculaire en toute région.

Records de température battus et à battre

Des températures entre 36°C et 42°C sont attendues mercredi, avant une nouvelle montée du thermomètre jeudi. De nombreux records absolus de température ont été battus dès mardi : à Bordeaux, Brive, Angers, Rennes ou encore Amboise, en Indre-et-Loire.

Mercredi et jeudi, on devrait atteindre voire dépasser les 40 degrés dans plusieurs villes, notamment en Île-de-France, en Occitanie, en Auvergne-Rhône-Alpes et en Bourgogne-Franche-Comté

Selon Météo France, le record de chaleur à Paris datant de 1947 avec 40,4 degrés devait être battu jeudi avec 42 degrés prévus.

Seules les côtes bretonnes seront un peu moins touchées par ces fortes chaleurs. Une masse d'air frais va les "protéger" selon Météo France. Mercredi, les températures devraient être proches des normales de saison. 

  - Visactu
© Visactu -

Retrouvez ici nos conseils pour affronter ces fortes chaleurs 

Choix de la station

France Bleu