Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

CARTE - Canicule : neuf départements maintenus en vigilance rouge, 53 en orange

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Paris, France Bleu Belfort-Montbéliard

Météo France a maintenu ce samedi matin neuf départements en vigilance rouge à la canicule, de la Seine-Maritime à l’Île-de-France. 53 autres départements sont en vigilance orange.

Neuf départements sont en vigilance rouge à la canicule.
Neuf départements sont en vigilance rouge à la canicule. © Radio France - Claire Leys

La canicule prend de l'ampleur dans l'Hexagone. Météo France a maintenu ce samedi matin neuf départements en vigilance rouge. Cela concerne l'Eure, Paris et petite couronne, la Seine-Maritime, les Yvelines, l'Essonne et le Val-d'Oise. Cette alerte a été déclenchée "du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées", explique Météo France. L'alerte rouge canicule n'est utilisée que pour la troisième fois (dont deux à l'été 2019).

53 autres départements sont en vigilance orange, des Hauts-de-France au sud-ouest du pays, en passant par les Pays-de-Loire et le Centre-Val de Loire. Voici la liste des territoires concernés : l'Aisne, l'Allier, les Ardennes, l'Ariège, l'Aube, l'Aveyron, le Calvados, le Cantal, la Charente, le Cher, la Corrèze, la Côte-d'Or, la Creuse, la Dordogne, le Doubs, l'Eure-et-Loir, la Haute-Garonne, le Gers, l'Indre, l'Indre-et-Loire, le Jura, le Loir-et-Cher, la Loire, le Loiret, le Lot, le Lot-et-Garonne, le Maine-et-Loire, la Marne, la Haute-Marne, la Mayenne, la Meurthe-et-Moselle, la Meuse, la Moselle, la Nièvre, le Nord, l'Oise, l'Orne, le Pas-de-Calais, le Puy-de-Dôme, le Rhône, la Haute-Saône, la Saône-et-Loire, la Sarthe, la Seine-et-Marne, les Deux-Sèvres, la Somme, le Tarn, le Tarn-et-Garonne, la Vienne, la Haute-Vienne, les Vosges, l'Yonne et le Territoire de Belfort.

Plus de 40 degrés localement ce vendredi, des nuits chaudes "voire tropicales"

Il a fait plus de 35 degrés ce vendredi sur une grande partie du pays, avec 37,1 degrés à Paris, 38,1 à Rennes, 39,5 à Nantes, et 39,6 à Bordeaux. Le mercure a encore une fois dépassé les 40 degrés sur de nombreuses stations, avec par exemple 41,6 degrés à Barbezieux (Charente), 41,4 à Bretenoux (Lot) ou encore 40,8 à Brive et 40,6 à Châteauroux.

Des records de chaleur ont été battus, notamment dans le vignoble nantais où le thermomètre a affiché 40,5 degrés vendredi après-midi. A Boulogne-sur-Mer, dans le Pas-de-Calais, le thermomètre n'est pas redescendu sous la barre des 25 degrés dans la nuit de vendredi à samedi. Il n'avait jamais fait aussi chaud la nuit depuis le 8 août 1975.

Selon Météo France, cet épisode de forte chaleur est notamment marqué par des nuits chaudes voire tropicales. "Cet épisode caniculaire sera durable, au moins jusqu'à mardi" et "la sévérité attendue de l'épisode pourrait le placer dans le Top 5 des dernières décennies" mais "loin derrière 2003 et 2006".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess