Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Canicule et orages : plus aucun département en vigilance orange

-
Par , France Bleu

Ce jeudi après-midi, plus aucun département ne se trouve en vigilance orange canicule ou orages. Météo France a levé l'alerte, mettant fin à un fort épisode de chaleur qui a frappé le pays pendant une semaine.

Ce jeudi après-midi, plus aucun département ne se trouve en alerte orange ou rouge à la canicule.
Ce jeudi après-midi, plus aucun département ne se trouve en alerte orange ou rouge à la canicule. © Maxppp - SANCKE JEAN-RENAUD

Les fortes chaleurs auront duré une semaine. Mais ce jeudi après-midi, plus aucun département ne se trouve en vigilance orange à la canicule, seuls 39 restent en jaune. Météo France a en effet levé l'alerte orange pour les 21 derniers territoires encore concernés ce jeudi matin. 

Ces derniers jours, jusqu'à 15 départements, des Hauts-de-France à l’Île-de-France, ont été placés en vigilance rouge à la canicule "du fait du risque de sur-mortalité dans le contexte sanitaire actuel lié à la pollution à l'ozone et au Covid, ainsi qu'en lien avec la sensibilité dans les zones fortement urbanisées". Ces vigilances rouges ont été levées mercredi. 

La barre des 40 degrés franchie dans de nombreuses régions

Cet épisode d'une semaine n'a pas eu l'intensité de la canicule de l'an dernier, avec un record à 46 degrés, ni la longueur de celle de 2003, mais selon Météo France, il devrait bien figurer dans le Top 5 des plus sévères qu'a connu la France. 

Les nuits ont été très chaudes, voire tropicales par endroits. Des records de chaleur nocturne ont notamment été battus dans l'ouest de l'Hexagone. La nuit du 9 au 10 août a été, pour le moment, la plus douce de l'année, "avec une moyenne d'un peu plus de 20 degrés sur l'indicateur thermique national. Une valeur atteinte une seule fois entre 1947 et 2002, 21 fois depuis 2003", a précisé le prévisionniste de Météo France Gaétan Heymes.

La barre des 40 degrés a été franchie dans de nombreuses régions, même au nord de la Loire. La station historique de Paris-Montsouris a enregistré six jours au dessus de 35 degrés en une semaine (contre neuf jours consécutifs en 2003), avec un pic à 39,1°C. Il a fait jusqu'à 41,6 degrés à Barbezieux (Charente), ou encore 40,4 degrés à Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne. 

Des orages impressionnants

L'alerte orange pour les orages a également été levée ce jeudi matin par Météo France. 78 départements et Andorre restent tout de même en vigilance jaune. Le tonnerre a grondé dans de nombreux départements cette semaine.

Le Calvados a notamment été touché par des orages impressionnants. De fortes pluies, des éclairs et même de la grêle se sont abattus mercredi sur Caen, Ouistreham ou encore Lisieux.

Des orages de grêle ont frappé le sud des Landes. En Charente-Maritime, 800 vacanciers ont dû être évacués de campings à Vaux-sur-Mer, près de Royan, ce jeudi matin. Les pluies diluviennes ont fait grossir le ruisseau qui traverse les campings.

Dans le Cher, les orages ont fait des dégâts : chutes d'arbres, inondations. Ce jeudi midi, plus d'un millier de foyers étaient toujours privés d'électricité.

Dans le Limousin, trois maisons ont été détruites par la foudre mercredi soir. Un feu de broussailles à Eymoutiers a également détruit 10 hectares de végétation. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess