Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

CARTE - La sécheresse s'étend encore en France, 78 départements en alerte, dont 33 en crise

- Mis à jour le -
Par , , France Bleu, France Bleu Bourgogne, France Bleu Pays d'Auvergne

Après la canicule, les températures élevées de ce début d'été et le manque de pluie depuis plusieurs mois, la sécheresse s'installe en France. 78 départements sont désormais en alerte. Au total, 160 arrêtés préfectoraux incitent aux économies d'eau.

67 départements sont concernés par la sécheresse.
67 départements sont concernés par la sécheresse. © AFP - PATRICK SEEGER

France

La sécheresse s'installe durablement en France. 78 départements sont désormais en alerte selon les données publiées sur le site Propluvia samedi 27 juillet. 33 départements sont même placés en niveau "crise" entraînant l'arrêt des prélèvements d'eau non prioritaires y compris à des fins agricoles. 

La liste des 33 départements : Ain, Allier, Charente, Cher, Côte-d'Or, Creuse, Deux-Sèvres, Dordogne, Eure-et-Loir, Gers, Gironde, Haute-Garonne, Hautes-Pyrénées, Haute-Vienne, Ille-et-Vilaine, Indre, Indre-et-Loire, Loire, Loir-et-Cher, Loire-Atlantique, Loiret, Lot, Lot-et-Garonne, Maine-et-Loire, Nièvre, Puy-de-Dôme, Sarthe, Saône-et-Loire, Tarn, Tarn-et-Garonne, Vendée, la Vienne et l'Yonne.

Dans ces départements en "crise", seuls les prélèvements pour usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité)

21 départements sont placés en alerte renforcée : Ardèche, Aude, Aveyron, Cantal, Charente-Maritime, Doubs, Eure, Gard, Haute-Loire, Haute-Saône, Hérault, Isère, Mayenne, Nord, Pyrénées-Atlantiques, Pyrénées-Orientales, Rhône, Seine-et-Marne, Territoire-de-Belfort, Val-de-Marne, le Val-d'Oise.

25 sont en alerte jaune : Ardennes, Aube, Bas-Rhin, Bouches-du-Rhône, Corrèze, Drôme, Essonne, Haut-Rhin, Haute-Marne, Haute-Savoie, Jura, Landes, Lozère, Marne, Meurthe-et-Moselle, Meuse, Moselle, Oise, Orne, Pas-de-Calais, Savoie, Seine-et-Maritime, Vaucluse, Vosges et Yvelines.

Des restrictions d'eau majoritairement au sud de la Loire

Actuellement, ce sont majoritairement les départements au sud de la Loire qui sont concernés par le manque d'eau. De la Vendée à la Saône-et-Loire sur une bande allant de l'ouest à l'est et jusqu'aux Pyrénées-Orientales dans le sud-ouest. 

Mais le nombre de départements concernés par la sécheresse risque bien d'augmenter dans les prochains jours. Au total, 160 arrêtés préfectoraux incitent ou obligent les professionnels et les particuliers à faire des économies d'eau.

Trois niveaux de restrictions de l'usage de l'eau

Quand un département est placé en vigilance, les autorités incitent particuliers et professionnels à faire des économies d'eau. Ensuite, si le territoire est placé en alerte, il y a trois niveaux de restrictions d'usage de l'eau : 

  • Alerte : réduction des prélèvements à des fins agricoles inférieure à 50% (ou interdiction jusqu'à 3 jours par semaine), mesures d'interdiction de manœuvre de vanne, d'activité nautique, interdiction à certaines heures d'arroser les jardins, espaces verts, golfs, ou encore de laver sa voiture.
  • Alerte renforcée : réduction des prélèvements à des fins agricoles supérieure ou égale à 50% (ou interdiction supérieure ou égale à 3,5 jours par semaine), limitation plus forte des prélèvements pour l'arrosage des jardins, espaces verts, golfs, lavage des voitures, jusqu'à l'interdiction de certains prélèvements.
  • Crise : arrêt des prélèvements non prioritaires y compris des prélèvements à des fins agricoles. Seuls les prélèvements permettant d'assurer l'exercice des usages prioritaires sont autorisés (santé, sécurité civile, eau potable, salubrité).