Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Coupures d'électricité dans le Niolu, le coup de gueule du maire d'Albertacce

-
Par , , France Bleu RCFM

Privés d'électricité toute la nuit de samedi à dimanche, et durant encore une bonne partie de la journée suivante, la commune d'Albertacce, dans le Niolu, a vécu des moments difficiles. Ce n'est pas nouveau mais la répétition de ces incidents exaspère son maire.

Dans le Niolu, la population ne supporte plus les coupures électriques liées aux intempéries
Dans le Niolu, la population ne supporte plus les coupures électriques liées aux intempéries © Maxppp - Michèle Constantini

Elle était annoncée. Elle est tombée en quantité. Et même si les chutes de neige de ces derniers jours n'avaient rien d'exceptionnelles, elles ont occasionné, comme toujours divers tracas. 

L'impact le plus visible se situe sur le réseau routier. Le franchissement des cols, notamment celui de Vizzavona, doit se faire généralement avec des équipements spéciaux. 

Mais les conséquences les plus ennuyeuses et désagréables se situent dans les villages de l'intérieur de l'île. Exemple une nouvelle fois dans le Niolu, microrégion victime d'une panne de courant dans la soirée de samedi (09/01) et qui s'est réveillée dans les mêmes conditions.

Pierre François Albertini, le maire d'Albertacce dénonce avec force ces situations répétitives et qui n'ont que trop duré. "Ce qui est grave, c'est que les agents d'EDF ne peuvent plus aujourd'hui couper une branche. Ils doivent attendre l'intervention d'entreprises spécialisées pour permettre l'accès aux lignes électriques endommagées". Le premier magistrat de la commune est à bout : "on ne peut plus se chauffer. Nos villages se meurent. Tout le monde en parle mais personne ne fait rien" précise-t-il encore.

Pierre François Albertini considère que les élus du Niolu doivent se mettre autour d'une table pour faire changer les choses. "On ne peut pas continuer comme ça" peste-t-il, rajoutant qu'il est normal que les gens quittent ces villages. 

D'un ton agacé, le maire d'Albertacce conclut : "nous allons mettre un portail à l'entrée de Vergio et un autre à l'entrée de la Scala di Santa Regina, comme ça, dans quelques années il n'y aura plus besoin d'électricité, ni de déblayer la neige".

Choix de la station

À venir dansDanssecondess