Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Société

Dordogne : les agents d'Enedis sur le pont pour rétablir l'électricité

-
Par , France Bleu Périgord

La tempête Amélie a frappé la Dordogne ce dimanche. Vers 11 heures, entre 15.000 et 20.000 foyers étaient privés d'électricité dans le département. Les plus grosses rafales passées, les agents d'Enedis ont pu intervenir, mais certains abonnés devraient encore être privés d'électricité demain.

Les agents d'Enedis sur le pont depuis le passage de la tempête Amélie en Dordogne
Les agents d'Enedis sur le pont depuis le passage de la tempête Amélie en Dordogne © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Dordogne, France

Entre 15.000 et 20.000 foyers étaient privés d'électricité en Dordogne ce dimanche 3 novembre le passage de la tempête Amélie. Les équipes d'interventions d'Enedis ont commencé à intervenir dès l'accalmie retrouvée. Mais certains foyers devraient avoir à attendre lundi avant de retrouver l'électricité. 

Trouver une aiguille dans une botte de foin

Pendant plusieurs heures, les agents d'Enedis s'affairent à chercher l'origine de la coupure. Ils doivent, poteau électrique après poteau électrique, y manœuvrer pour trouver le lieu exact qui pose problème. "Autant dire qu'au début on cherche une aiguille dans une botte de foin", réagit l'un des agents.

À chaque poteau électrique vérifié, les agents s'approchent du lieu précis de la coupure - Radio France
À chaque poteau électrique vérifié, les agents s'approchent du lieu précis de la coupure © Radio France - Clémence Gourdon Negrini

Autre frein : les agents doivent recevoir le feu vert des équipes d'Enedis à Bordeaux avant d'intervenir sur un poteau électrique. "L'attente peut durer 40 minutes, car les équipes sont en lignes avec d'autres agents dans le département !", explique-t-on. Une mesure de sécurité obligatoire : la manœuvre envoie 20.000 volts !

Aucun moyen de téléphoner

À Ligueux (Sorges-et-Ligueux), les habitants attendent calmement le retour de l'électricité dans leurs foyers. Mais Jean-Michel en a ras-le-bol d'être privé de courant à chaque coup de vent : "il y a bien longtemps que je ne leur fait plus confiance. On a ce qu'il faut maintenant, au cas où ils mettent trop longtemps à réparer", explique l'homme d'une cinquantaine d'années. 

À quelques mètres de là, Irène est plus indulgente. Mais elle est tout de même inquiète de ne pas pouvoir téléphoner : "ici le réseau sur les portables ne passe pas. Alors s'il y a une urgence, on ne pourra pas appeler au secours", s'inquiète la retraitée. Heureusement, la tempête Amélie n'a pas bloqué les routes du département. Irène peut encore se déplacer en voiture et elle rend visite à ses voisins les plus âgés pour s'assurer qu'ils ne manquent de rien. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu