Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Intempéries : six morts, une disparue et fin de la vigilance orange

- Mis à jour le -
Par , France Bleu, France Bleu Azur, France Bleu Provence, France Bleu Vaucluse

Les violentes intempéries qui ont frappé le Var et les Alpes-Maritimes dimanche ont causé la mort de six personnes, dont trois secouristes, décédés dans un accident d'hélicoptère. Plus aucun département n'est en vigilance orange inondation mais une femme est portée disparue dans le Var.

À Pégomas, après les intempéries, une coulée de boue et beaucoup d’eau dans trois chambres et un couloir.
À Pégomas, après les intempéries, une coulée de boue et beaucoup d’eau dans trois chambres et un couloir. © Radio France - France Bleu Azur

Une semaine après des pluies diluviennes qui avaient fait six morts dans le Var, les intempéries de ce dimanche, qui ont frappé la Côte d'Azur ont causé un lourd bilan humain. Six personnes sont mortes : trois ont été emportées par les eaux, deux dans le Var et une dans les Alpes-de-Haute-Provence et trois secouristes sont décédés dans les Bouches-du-Rhône alors qu'ils partaient en hélicoptère à l'aide des sinistrés. Une femme est portée disparue dans le Var.

En un peu plus d'une semaine, douze personnes sont mortes dans le Sud-Est lors des épisodes méditerranéens successifs qui ont engendré des alertes rouges de Météo France. Les Alpes-Maritimes et le Var sont sortis de la vigilance rouge ce lundi matin. Plus aucun département n'est en vigilance orange. Les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse sont en vigilance jaune, tout comme l'étaient déjà les Alpes-Maritimes.

L'essentiel

  • Une femme de 61 ans est portée disparue dans le Var.
  • Trois secouristes de la sécurité civile sont morts dans la nuit de dimanche à lundi dans un accident d'hélicoptère près de Marseille alors qu'ils intervenaient pour secourir des habitants touchés par les intempéries.
  • Trois personnes sont mortes emportées par les eaux : l'une à Fréjus, l'autre a été retrouvée à Saint-Paul-en-Forêt (Var) et la troisième dans les Alpes-de-Haute-Provence.
  • Fréjus, Le Muy, Mandelieu-la-Napoule et Cannes ont été particulièrement touchées par les intempéries. Plusieurs quartiers ont été évacués.
  • Le Lez a débordé à Pertuis (Vaucluse). D'autres cours d'eau menacent dans le Var et les Alpes-Maritimes.

Le déroulé de ce lundi, lendemain de très violentes intempéries

18h15. Au moins deux personnes ont été blessées et trois maisons détruites dans l'éboulement d'un pénitent, un rocher d'environ 3.000 mètres cubes, sur la commune des Mées, entre Manosque et Sisteron, dans les Alpes-de-Haute-Provence.

17h40. "Une femme de 61 ans est portée disparue dans le Var", a indiqué ce lundi la préfecture du Var. "Son véhicule a été retrouvé dans le lit de 'La Garde' à Grimaud, fenêtres ouvertes et la famille de la propriétaire du véhicule est sans nouvelle de cette dernière depuis [dimanche] soir", précise la préfecture dans un communiqué. Des recherches sont en cours.

16h10. Fin de la vigilance orange. Plus aucun département n'est en vigilance orange inondation. Les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse sont en vigilance jaune inondation. Tout comme l'étaient déjà les Alpes-Maritimes.

Le Gard est endeuillé. Deux des trois victimes du crash de l'hélicoptère de la Sécurité civile habitaient dans le Gard. Le pilote et le mécanicien basés à Nîmes-Garons. Le ministre de l'Intérieur s'est rendu sur place ce lundi après-midi pour rencontrer leurs proches et leurs collègues.

15h40. Circulation. Dans les Alpes-Maritimes, sur l'autoroute A8, la sortie n°41 Mandelieu Est reste toujours fermée à la circulation, dans les deux sens. 

15h10. Le corps d'une sixième victime a été retrouvé sur la commune de Volx, dans les Alpes-de-Haute-Provence. C'est une femme qui était recherchée depuis dimanche. Ce lundi, dans la matinée, sa voiture a été découverte, presque totalement immergée, par un groupe de pompiers en reconnaissance. Les plongeurs ont inspecté la voiture, mais sans résultat.

Des pompiers et des gendarmes, appuyés par une équipe cynophile, ont fouillé la berge et la rivière Le Largue. Le corps de la conductrice a finalement été découvert en début d'après-midi. Selon les premiers éléments recueillis par France 3, la victime est une femme de 35 ans. Originaire de Manosque, elle était venue rendre visite à sa famille durant le week-end, à Saint-Maime, une petite commune située au nord de Manosque.

Alors que les conditions météo étaient déjà très mauvaises et malgré les conseils de ses proches, la jeune femme a décidé de prendre la route, a raconté son frère : "Il pleuvait très fort, on lui a dit de ne pas prendre la route, que ce n’était pas prudent, mais elle est partie quand même".

Il s’agit de la troisième victime, emportée par les eaux, lors des violentes intempéries qui ont frappé le sud-est de la France ce dimanche. Trois secouristes ont également perdu la vie dans le crash de leur hélicoptère alors qu'ils partaient aider des sinistrés, dans la nuit de dimanche à lundi.

Intempéries dans le Sud-Est : le bilan passe à six morts. - Visactu
Intempéries dans le Sud-Est : le bilan passe à six morts. © Visactu

14h40. Les pompiers des Alpes-Maritimes témoignent des sauvetages hors normes effectués dimanche soir par les équipes du groupe sauvetage inondation pour sauver une personne avec les moyens à disposition.

14h20. C'est "une très très grande tristesse. Je suis allé à la caserne de Martigues ce matin, tout le monde était effondré. Il y avait un plafond bas, ils ont dû bêtement percuter la colline à cause du brouillard", a déclaré Richard Mallié, maire de Bouc-Bel-Air et président du conseil d'administration des services d'incendie et de secours (Sdis) des Bouches-du-Rhône.

14h10. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner, était en visite à proximité des lieux où s'est écrasé l'un de ces appareils, un Dragon 30, en faisant trois morts près de Marseille. "Après avoir effectué 13 hélitreuillages de personnes en danger à Pertuis (Vaucluse), le Dragon 30 devait aller dans le Var". Mais vers 21h30, la trace de l'appareil, qui était reparti de l'aéroport de Marignane, a été perdue, "Hélas, à 1h14 un hélicoptère de l'armée a constaté qu'il s'était écrasé ici".

Les victimes sont un pilote de la sécurité civile, un mécanicien opérateur de bord et un secouriste des pompiers des Bouches-du-Rhône.  "C'est une épreuve pour la sécurité civile mais il se redresseront, ils ne baisseront pas les bras", a poursuivi le ministre, qui devait ensuite s'entretenir avec les proches du pompier mort dans l'accident avant de se rendre sur la base de la sécurité civile de Nîmes-Garons, pour s'entretenir avec la famille et les collègues du pilote et du copilote de l'hélicoptère.

13h20. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est en déplacement ce lundi dans les Bouches-du-Rhône sur les lieux de l'accident de l'hélicoptère de la sécurité civile, dans le massif de la Nerthe. "Une troisième personne est recherchée activement dans les Alpes-de-Haute-Provence, à Saint-Maime, plus précisément", a-t-il indiqué.

12h15. Le trafic SNCF est quasiment revenu à la normale lundi après avoir été arrêté sur plusieurs portions de la Côte d'Azur. Seule la liaison Cannes-Grasse était encore interrompue peu avant midi, en raison de la présence d'arbres sur la voie. À Avignon, l'eau qui avait envahi les voies de la ligne TGV a été pompée et le trafic est à nouveau normal.

12h. Dans les Alpes-Maritimes, les dégâts sont considérables après les intempéries de dimanche. Notamment à Pégomas dans l’Ehpad du Mas des Mimosas : une coulée de boue et des inondations ont touché trois chambres et un couloir. Les résidents ont pu être évacués entre 20h et 21h par les pompiers.

11h50. Olivier Pécot, officier responsable de la communication pour le SDIS du Var a réagi sur franceinfo ce lundi matin après l'accident d'hélicoptère. "Nous avons perdu de très grands professionnels, qui ont l'habitude de travailler dans des conditions extrêmes. [...] Nous avons perdu cette nuit trois frères de combat. [...] Ils sont prêts à prendre tous les risques pour sauver leur prochain. Ce sont de très grands professionnels, très rigoureux, et c'est une très grande perte pour la sécurité civile et le monde des secours". 

"Vraisemblablement, l'hélicoptère devait décoller de Marignane et se poser sur la base militaire du Cannet-des-Maures", a-t-il expliqué. Il s'agit d'une base de soutien pour les équipages, d'où partent tous les secours aéroportés sur le département du Var. "L'urgent est fait. Aujourd'hui, nous nous concentrons sur les opérations de retour à la normale, la résilience des services publics, mais aussi l'assistance à nos administrés pour un retour à la normale", a précisé Olivier Pécot.

11h40. Dans les Alpes-Maritimes. Près de 24 millions d'euros de dégâts dans le parc d'activité de la Siagne. Pascal Perreti, président du Parc d’Activité de la Siagne, dresse un bilan dramatique pour les entreprises. "On est à 24 millions d'euros de dégâts, certaines des 70 entreprises vont déposer le bilan parce que les assurances ne font pas leur travail".

La pénétrante du Paillon est à nouveau dégradée par les intempéries à Nice. La route venant de la Trinité entre le pont Anatole France et le carrefour Garigliano reste fermée.

11h20. Circulation. Sur l'autoroute A8, la sortie Mandelieu Est (n°41) est toujours fermée dans les deux sens de circulation.

11h10. L'hélicoptère de la sécurité civile s'est écrasé dans les collines du massif de la Nerthe, au nord de Marseille, sur la commune des Pennes-Mirabeau, pour une raison encore inconnue. L'enquête a été confiée à la gendarmerie du transport aérien. L'hypothèse d'un accident dû à une mauvaise visibilité à cause du brouillard était envisagée, mais reste à être confirmée.

Ce lundi matin, les pompiers ont pu accéder en 4X4 dans la zone très escarpée de l'accident et ont levé les corps des victimes. Deux fourgons mortuaires les ont ensuite emmenés vers l'hôpital de la Timone, ont indiqué les pompiers.

10h40. Une semaine après les pluies diluviennes qui ont touché les Alpes-Maritimes et le Var du 22 au 24 novembre dernier, les assureurs ont enregistré près de 20.000 déclarations de sinistres. Ce qui représente un coût total des dommages assurés estimé à 285 millions d'euros a indiqué la Fédération française de l'assurance (FFA).

Ce montant reste provisoire car les déclarations de sinistres pourraient être doublées pour atteindre un total de 40.000 sinistres. Le montant des dégâts assurés sera "sans doute revu à la hausse à la suite du second épisode de pluie subi par la région le 1er décembre", ajoute la fédération.

Les déclarations de sinistres "peuvent être faites par tous moyens et la profession procédera à des avances sur indemnisation selon les besoins pour soutenir au mieux les sinistrés", affirme la fédération.

10h20. L'hommage du préfet du Var qui "s’incline respectueusement devant le sacrifice des trois sauveteurs qui venaient intervenir dans le département ce 1er décembre 2019".

10h15. Dans le Var, à Roquebrune, le restaurant du lac est complètement inondé après les intempéries de dimanche.

9h50. Circulation. Dans les Alpes-Maritimes, la sortie n°41 de l’autoroute A8, Mandelieu-Est reste fermée. Les opérations de pompage ont débuté, elles vont durer plusieurs heures.

9h40. Hommages. Le président de la République Emmanuel Macron a exprimé, lundi, le "soutien de la Nation" aux familles des trois sauveteurs décédés dans les intempéries. "Trois de nos concitoyens engagés de la sécurité civile ont disparu en hélicoptère alors qu'ils secouraient les victimes des intempéries dans le sud. À leurs camarades sapeurs-pompiers et secouristes, à leurs familles, soyez assurés du soutien de la Nation qu'ils ont tant servie", a tweeté le chef de l'État.

De son côté, le Premier ministre Edouard Philippe a salué leur "immense courage".  "Ceux qui servent nos concitoyens font souvent preuve d'un immense courage. Nous leur devons notre gratitude", a abondé le Premier ministre dans un tweet également, en disant penser "à leurs familles ainsi qu'à celles des deux autres personnes décédées dans les intempéries".

À gauche comme à droite, la classe politique faisait également part lundi de ses condoléances aux familles. Deux morts emportés par les eaux, trois secouristes décédés alors qu'ils partaient en hélicoptère à l'aide des sinistrés : les violentes intempéries sur la Côte d'Azur dimanche ont causé un lourd bilan humain, une semaine après des pluies diluviennes ayant déjà fait six morts.

9h30. Le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner est attendu ce lundi en fin de matinée dans les Bouches-du-Rhône, après l'accident d'hélicoptère dans le massif de la Nerthe près de Marseille. Il se rendra également sur la base de la sécurité civile à Nîmes.

9h20. Les secours sont mobilisés sur la commune du Rove après le crash de l'hélicoptère de la sécurité civile qui a causé la mort des trois secouristes : Jean Garat, Michel Escalin et Norbert Savornin. Pour le maire du Rove, Georges Rosso, "c'est une catastrophe".

9h. Christophe Castaner, ministre de l’Intérieur et Laurent Nuñez, secrétaire d’État auprès du ministre de l’Intérieur adressent avec "émotion leurs condoléances et leurs pensées les plus fortes aux familles, aux proches" des trois secouristes morts dans dimanche soir lors d'un accident d'hélicoptère, selon un communiqué publié ce lundi.

L'hélicoptère de la sécurité civile avait décollé de Marignane pour se rendre au Luc Le Cannet dans le Var. Il effectuait une mission de reconnaissance et de sauvetage alors que le département était touché par des fortes pluies et des inondations. Christophe Castaner et Laurent Nuñez tiennent "à saluer le courage et l’engagement exceptionnels de ces trois hommes, tombés au bout de la mission."

Aujourd’hui, "toute la famille de la sécurité civile est en deuil, et c’est tout un pays qui pleure ses trois hommes qui avaient choisi de dédier leurs vies aux autres", ont-ils ajouté. Le ministère de l'Intérieur a dévoilé l'identité des trois hommes. Il s'agit de Jean Garat, pilote de la Sécurité civile, de Michel Escalin, mécanicien opérateur de bord, et de Norbert Savornin, secouriste héliporté du Service d’Incendie et de Secours des Bouches-du-Rhône. Les trois secouristes de l’hélicoptère ont été retrouvés décédés à 1h30 du matin, dans la nuit du 1er au 2 décembre, à proximité de la commune du Rove (Bouches-du-Rhône).

8h50. Dans le Vaucluse. Contrairement au Var et aux Alpes-Maritimes, le Vaucluse n'a pas été placé en vigilance rouge par Météo France dimanche. En revanche, le département est toujours en vigilance orange inondation ce lundi. Le niveau des cours d'eau baisse progressivement. Dimanche, jusqu'à 10 centimètres de pluie sont tombés en quelques heures.

À Cavaillon et à Robion, de part et d'autre de la rivière Calavon, le préfet a ordonné le confinement ou l'évacuation préventive de 3.500 personnes. Une vingtaine d'habitants a passé la nuit dans un centre d'accueil organisé en urgence. Une vingtaine de personnes a également été évacuée à Apt, où il a fallu sécuriser les ponts.

Enfin, plusieurs personnes ont aussi été évacuées à Pertuis à cause de la montée de la rivière Eze. Les pompiers ont hélitreuillé les riverains menacés. Les services de l'État se disent confiants pour les heures à venir, puisque la pluie a cessé. Ils continuent à surveiller les secteurs de Cavaillon, Robion et Sorgues.

8h40. Dans les Alpes-Maritimes. À Mandelieu, Cannes et Pégomas des centaines de caves, de parking et surtout d'habitations sont ravagées par les eaux. En quelques heures, il est tombé l'équivalent d'un mois et demi de pluie. Actuellement, 500 foyers sont toujours privés d'électricité à Mandelieu. Dans les rues de Cannes, c'est un spectacle de désolation dans le quartier des Floribondas, l’eau a atteint 80 cm dimanche et a tout emporté sur son passage.

8h20. Le chef de la communication de la sécurité civile, le lieutenant colonel Mickael Bernir revient sur l'accident de l'hélicoptère. "Vers 21h30, il a disparu du contrôle radar et des émissions radio, et malheureusement à 1h30 du matin, l'hélicoptère a été retrouvé crashé et son équipage, c'est-à-dire le pilote, le mécanicien opérateur de bord ainsi que le sapeur-pompier des Bouches-du-Rhône qui était à bord, étaient décédés. Je veux dire l'immense tristesse ce matin pour la sécurité civile avec la mort d'un pilote, d'un mécanicien opérateur de bord et d'un sapeur-pompier.

Nous sommes profondément touchés, nous avons une pensée très sincère pour les familles, les proches, mais aussi pour les collègues qui malgré tout, toute cette nuit, ont continuer à distribuer des secours et vont continuer aujourd'hui, que ce soit dans les 23 bases de la sécurité civile, 23 bases hélicoptères ou chez les sapeurs-pompiers des Bouches-du-Rhône qui continueront à assister la population sans s'arrêter malgré ce drame".

8h10. Gilbert, un auditeur de France Bleu Provence explique qu'il a entendu l'hélicoptère, "entre minuit et demi et une heure du matin, c'était un hélicoptère avec un bruit très bizarre, qui est passé très bas des maisons, à la verticale de Gignac-la-Nerthe en direction de la colline du Rove. J'ai l'impression qu'il a tourné un peu en rond avec un bruit énorme, un bruit qui n'était pas normal. Il devait avoir un incident technique".

8h05. Après les inondations de la nuit, le nettoyage est en cours dans les rues de Cannes.

8h. Dans le Var. Un peu plus de 400 foyers étaient encore privés d'électricité à 7h25, après une nuit d'intempéries. Ils étaient 2.731 en début de nuit. Une quarantaine d’agents Enedis sont sur le terrain pour tenter de rétablir rapidement le courant. Depuis le début de l’épisode, le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Var a effectué 153 interventions, avec 40 mises en sécurité et 33 sauvetages dont 20 hélitreuillages.

528 sapeurs-pompiers ont été mobilisés, dont 10 unités de sauvetage en eaux vives. 117 personnes y ont été mises à l’abri ou hébergées dans six centres d’hébergement, sur les communes de Fréjus, Roquebrune-sur-Argens, Sainte-Maxime et Le Muy.Depuis dimanche à 9h, les sapeurs-pompiers du Var ont reçu 1.958 appels. Des reconnaissances sont en cours pour permettre la reprise du trafic SNCF.

L'autoroute A8 est rouverte dans les deux sens de circulation entre l'Italie et Aix-en-Provence, pour tous les véhicules. En revanche, la sortie Mandelieu Est (n°41) est toujours fermée dans les deux sens. En direction d'Aix-en-Provence, la sortie Villeneuve-Loubet (n°47) a été ouverte. Les zones les plus touchées par les intempéries dans le Var sont situées dans l'est du département du Var, à Roquebrune-sur-argens, Puget-sur-Argens et Fréjus.

7h40. Cet épisode méditerranéen a entraîné l'annulation, par précaution, de très nombreux événements culturels et sportifs dimanche, dont le choc attendu à Monaco entre l'ASM et le Paris SG, en 15e journée de Ligue 1 de football. Cinémas fermés dans les Alpes-Maritimes, et massifs forestiers interdits au public. Après les six morts de la semaine dernière dans le Var, les autorités préfectorales à Nice et Toulon avaient pris les devants dimanche, dans deux départements où près de 150 communes avaient été reconnues en état de catastrophe naturelle samedi.

Le trafic des trains express régionaux, totalement interrompu entre Toulon (Var) et Vintimille, à la frontière italienne, ainsi qu'entre Cannes et Grasse (Alpes-Maritimes) a repris lundi matin, a indiqué la SNCF. En revanche, une partie de la ligne à grande vitesse aux alentours d'Avignon est inondée, nécessitant le détournement des TGV sur les voies classiques.

L'autoroute A8, coupée quelques heures entre le Var et les Alpes-Maritimes, a rouvert dans la nuit, a indiqué la préfecture du Var, mais un échangeur reste fermé à Mandelieu-Est. Une douzaine de routes sont toujours coupées sur la bande littorale ce lundi matin.

Crues : Var, Vaucluse et Bouches-du-Rhône en vigilance orange. - Visactu
Crues : Var, Vaucluse et Bouches-du-Rhône en vigilance orange. © Visactu

7h25. Dans le Var. Un peu plus de 400 foyers sont encore privés d‘électricité. Ils étaient 2.700 en début de nuit. Une quarantaine d’agents Enedis sont sur le terrain pour tenter de rétablir rapidement le courant.

7h. Dans les Alpes-Maritimes. "On observe une diminution notable des précipitations et les niveaux des cours d'eau redescendent progressivement", a déclaré ce lundi matin Yoann Thoubhans, sous-préfet Nice Montagne, à franceinfo. Quatre personnes ont été légèrement blessées dans une coulée de boue à Pégomas. Elles souffrent de quelques contusions et ont été prises en charge. Quasiment plus aucune rue n'est submergée, malgré "quelques poches ici et là", indique le sous-préfet.

Les pompiers ont traité 2.430 appels depuis le début de l'épisode. Il y a eu 226 interventions, dont deux étaient encore en cours à 6h15. 724 sapeurs-pompiers ont été mobilisés au total. Ils ont procédé à 74 mises en sécurité. L'association départementale de protection civile a mis 230 personnes à l'abri à Cannes, Mandelieu et Cagnes-sur-Mer. Par ailleurs, 53 personnes ont été accueillies pour la nuit dans trois centres d'hébergement mis à disposition par la Croix Rouge, à Antibes, Cannes et Biotte.

Les liaisons ferroviaires doivent reprendre dans la matinée, indique la SNCF. Le trafic a repris normalement à l'aéroport de Nice Côte d'Azur.   Des écoles sont fermées ce lundi dans le département, notamment à Cannes, Mandelieu, Pégomas et Antibes. 620 foyers étaient encore privés d'électricités à 6h15.

Ce lundi matin, les pompiers vont effectuer des levées de doutes et des patrouilles. La préfecture, qui coordonnait la gestion des secours et des interventions, va maintenant simplement rester en veille, puisque la vigilance rouge est levée.

6h50. Dans le Var. Depuis dimanche à 9h, les sapeurs-pompiers ont reçu 1.958 appels. Depuis le début de l’épisode, le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) a réalisé 153 interventions avec notamment 40 mises en sécurité et 33 sauvetages avec 20 hélitreuillages. Le service départemental d'incendie et de secours (SDIS) du Var a d’ores et déjà mobilisé 528 sapeurs-pompiers dont 10 unités de sauvetage en eaux vives et armé deux hélicoptères de la Sécurité Civile.

42 renforts extra-départementaux ont rejoint le Var (SDIS12, SDIS30 et UIISC7 de Brignoles) et 222 effectifs de sécurité ont été mobilisés (184 gendarmes et 38 fonctionnaires de police).

Préventivement, la SNCF a interrompu la circulation de ses trains entre Toulon et Vintimille depuis 14h. Reprise prévue ce lundi matin après des reconnaissances en cours. 2.731 foyers étaient privés d’électricité dans le Var à 1h30.

Six centres d’hébergements communaux ont été ouverts sur les communes de Fréjus, Roquebrune-sur-Argens, Sainte-Maxime et Le Muy). 117 personnes y ont été mises à l’abri ou hébergées.

6h40. Circulation. Sur l'autoroute A8, la sortie Mandelieu Est (n°41) est toujours fermée dans les deux sens. En direction d'Aix-en-Provence, la sortie Villeneuve-Loubet (n°47) a été ouverte. Tout comme l'autoroute A8 dans les deux sens de circulation entre l'Italie et Aix-en-Provence, pour tous les véhicules.

6h30. Dans le Vaucluse. Le niveau de l'eau baisse doucement, après être monté très haut. Jusqu'à 10 centimètres de pluie tombés en quelques heures et forcément, les rivières débordent. À Apt, il a fallu évacuer une vingtaine de personnes et sécuriser les ponts. Des évacuations également à Pertuis face à la montée de l'Eze. Les pompiers ont dû hélitreuiller les riverains menacés. 

À Cavaillon et à Robion, de part et d'autre du Calavon, le préfet a là ordonné le confinement ou l'évacuation préventive de 3.500 personnes. Certaines, une vingtaine, ont dû passer la nuit dans un centre d'accueil mis sur pied en urgence. Les services de l'État sont plutôt confiants pour les heures à venir, la pluie a cessé, les cours d'eau dégonflent. Mais ils scrutent de près les secteurs de Cavaillon et Robion ainsi que les Sorgues.

6h. Les Alpes-Maritimes et le Var sortent de la vigilance rouge. Trois départements sont placés en vigilance orange inondation : les Bouches-du-Rhône, le Var et le Vaucluse. Les Alpes-Maritimes sont placées en vigilance jaune.

5h50. À la SNCF, reprise normale du trafic à partir de 6 heures ce lundi matin. Réouverture donc des lignes entre Toulon et Vintimille, mais attendez vous à quelques perturbations, minimes perturbations disent les porte paroles avec quelques adaptations à prévoir jusqu’à 8 heures.

Trois secouristes sont morts

Partis porter secours à des sinistrés des intempéries dans le département du Var, trois secouristes d'un hélicoptère de la Sécurité civile ont été retrouvés morts près de Marseille, dans une zone qui n'était pas placée en alerte rouge météo, dans la nuit de dimanche à lundi, a indiqué le ministère de l'Intérieur.

"Alors que leur hélicoptère EC145 de la Sécurité civile se dirigeait vers Le Luc-Le Cannet (Var) afin d'assurer une mission de reconnaissance et de sauvetage, les liaisons radio et radar ont été rompues", indique le ministère. "Malgré l'engagement d'importants moyens de recherche (...), les trois occupants de l'hélicoptère ont été retrouvés décédés à 1h30 du matin" près de la commune du Rove, dans la région de Marseille, ont expliqué dans un communiqué le ministre de l'Intérieur Christophe Castaner et son secrétaire d'État Laurent Nuñez en rendant hommage aux secouristes. Une enquête devra établir les circonstances exactes du drame.

Crash d'un hélicoptère de la Sécurité civile : trois secouristes tués. - Visactu
Crash d'un hélicoptère de la Sécurité civile : trois secouristes tués. © Visactu

Deux hommes emportés par les eaux

Deux hommes ont été emportés par les eaux. Le premier à Saint-Paul-les-Forêts à l’est de Draguignan. Il s’agirait d’un berger parti pour faire rentrer ses bêtes. Son 4X4 aurait été emporté alors qu'il tentait de franchir un gué. La deuxième victime est à Fréjus. C'est le propriétaire d'une pension de chevaux, sorti pour veiller sur ses animaux. Son corps a été retrouvé dans la soirée.

Fréjus est l'une des villes les plus touchées par les pluies, avec des centaines d’évacuations préventives en fin de journée dimanche, tous les quartiers autour du Reyran. La plupart des habitants ont pu regagner leur domicile vers minuit. Seuls le quartier de La Plaine et la Zone commerciale de La palud sont encore inaccessibles. Mais, information importante, toutes les écoles et crèches de Fréjus sont fermées ce lundi.

À Roquebune, écoles et crèches du quartier de la Bouverie sont fermées, les autres sont ouvertes, mais attention de grosses difficultés de circulation autour de Roquebrune où de nombreuses routes sont fermées.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu