Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

En Vendée, des risques de chutes d'arbres et de branches dans les forêts du littoral

-
Par , France Bleu Loire Océan

L'Office national des forêts vous recommande d'éviter les balades dans les sentiers boisés de la côte vendéenne car après l'orage et les bourrasques de vent de mardi soir, les arbres ont été fragilisés, parfois déracinés, et peuvent chuter à tout moment lors de votre passage.

Exemple d'un chablis en forêt, c'est-à-dire un arbre déraciné à cause d'un phénomène météo, comme le vent ou l'orage.
Exemple d'un chablis en forêt, c'est-à-dire un arbre déraciné à cause d'un phénomène météo, comme le vent ou l'orage. - ONF

Vendée, France

Un appel à la vigilance est lancé par l'Office nationale des forêts en Vendée, après l'orage et le vent qui a soufflé à plus de 100 km/h mardi 26 novembre au soir, fragilisant les arbres du littoral, particulièrement dans le sud du département, entre St-Vincent-sur-Jard et Talmont-St-Hilaire. D'après l'ONF, qui invite les promeneurs, joggeurs, cyclistes, automobilistes, à limiter leurs déplacements dans les zones boisées, il y a des risques de chutes d'arbres, de branches, mais aussi de glissades sur les pistes cyclables à cause des sols détrempés. 

Les forestiers sécurisent les sentiers

Les techniciens forestiers sont, depuis mercredi, sur le terrain pour sécuriser les sentiers, dégager les arbres et les branches tombées au sol. Carl Remeaux travaille lui dans le sud du département et parle d'"une huitaine de jours" pour rétablir la situation. Notamment parce que ce jeudi, traverser les sentiers reste dangereux. "Il y a encore un peu de vent, ça souffle à 30, 40 km/h, on voit que les arbres bougent encore et même avec peu de temps, une branche peut se décrocher à tout moment", avertit-il. Avant d'expliquer : "Notre rôle est de passer, de sécuriser en faisant tomber toutes ces branches ou en abattant des arbres dangereux qui sont penchés et menacent de tomber".

Ces règles de sécurité qui s'appliquent cette semaine doivent servir tout au long de l'année, quand il y a tempête, insiste l'ONF. Elle rappelle notamment qu'en cas d'orage, en forêt, il ne faut pas se mettre sous un arbre dominant, c'est-à-dire dont la cime dépasse celle des autres, ni sous un arbre isolé dans une clairière. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu