Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Canicule : risques d'éboulements en haute montagne

-
Par , France Bleu Pays de Savoie, France Bleu

Les fortes chaleurs de la semaine précédente fragilisent et assèchent la montagne. Résultat : des risques d'éboulements dans l'ascension du Mont-Blanc et notamment dans le couloir du Goûter. Prudence.

Les hommes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne recherchent le randonneur disparu
Les hommes du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne recherchent le randonneur disparu © Radio France - Stéphanie Mora

Pour lutter contre la chaleur, certains choisissent de faire trempette au lac, d'autres décident de prendre de l'altitude pour se mettre à la fraîche. Mais attention, la canicule dégrade les conditions en haute montagne. Sur Twitter, la préfecture de la Haute-Savoie met en garde les alpinistes.

Des risques, notamment au Mont-Blanc, un endroit très fréquenté par les touristes. "Le passage du couloir du Goûter est un endroit exposé aux chutes de pierres, explique Océane Vibert , directrice de La Chamoniarde, société de prévention et de secours en montagne. On ne peut pas se permettre de traverser ce couloir à n'importe quelle heure, notamment lors d'épisodes de fortes chaleurs."

Couloir du Goûter. Mont Blanc
Couloir du Goûter. Mont Blanc © Radio France - Richard Vivion

Des éboulements récurrents dans le couloir du Goûter

Il est nécessaire que les alpinistes, s'ils ne sont pas accompagnés par un guide, se renseignent avant leur course, précise Stéphane Bozon, commandant du Peloton de Gendarmerie de Haute Montagne (PGHM) : "Les deux jours précédents (ndlr : ce mercredi), on a eu des éboulements récurrents, qui ont obligé beaucoup de cordées, dont des guides, à faire demi-tour. [...] Il ne faut pas hésiter à appeler le PGHM pour obtenir des renseignements. De toute façon, l'Office de Haute Montagne à Chamonix relaie toutes les informations utiles."

Choix de la station

À venir dansDanssecondess