Passer au contenu

Le média
de la vie locale

Publicité
Logo France Bleu

Tornade à Saint-Nicolas-de-Bourgueil : "On a cru à une bombe"

- Mis à jour le
Par

Deux jours après la tempête qui a frappé l'Ouest de l'Indre-et-Loire, c'est l'heure du bilan. Dans le village de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, les dégâts matériels sont encore bien visibles.

La nef de l'église de Saint-Nicolas-de-Bourgueil est impraticable et le site attend encore d'être sécurisé. La nef de l'église de Saint-Nicolas-de-Bourgueil est impraticable et le site attend encore d'être sécurisé.
La nef de l'église de Saint-Nicolas-de-Bourgueil est impraticable et le site attend encore d'être sécurisé. © Radio France - Sophie Podevin

Une église au clocher mutilé, un toit éventré, une nef inondée sous les débris et les pierres. En plein centre du village de Saint-Nicolas-de-Bourgueil, on croirait voir une "scène de guerre".

Publicité
Logo France Bleu

Sébastien Berger, maire de la commune et pompier professionnel, avait d'abord pensé que son adjoint lui faisait une blague. "Quand il m'a appelé samedi, je n'arrivais pas à y croire. Le clocher est en pierre de tuffeau, pour nous, il était invincible".

Plusieurs parties de la toiture de l'église de Saint-Nicolas-de-Bourgueil sont tombées. © Radio France - Sophie Podevin

Aujourd'hui, le maire commence doucement à réaliser. Il attend la venue de l'expert en assurances, mercredi 23 juin, pour tout déblayer.

L'église a résisté à deux guerres... Et là en 15 secondes, une "tornade" a provoqué un trou béant (...). On a l'impression qu'on a reçu une bombe. - Sébastien Berger, maire de Saint-Nicolas-de-Bourgueil.

Une cagnotte défiscalisée va être lancée pour restaurer l'église. Mais ce n'est pas le seul bâtiment durement touché par les intempéries. Plusieurs dizaines de maisons ont également subi la violence du vent.

Le clocher amputé par le vent © Radio France - Sophie Podevin

La solidarité s'organise chez les habitants

Les couvreurs de Bourgueil et de Benais ont mis leur chantier en pause pour venir en renfort des artisans de Saint-Nicolas-de-Bourgueil. L'objectif : finir au plus vite les petites réparations chez les particuliers avant le retour de la pluie.

Ginette, 77 ans vie juste à côté de l'église. Lundi 21 au matin, elle avait enfin fini de tout déblayer chez elle. Si sa voiture et sa maison n'ont pas trop souffert, on ne peut pas en dire autant de la toiture de ses voisins. La couverture a atterri dans son jardin. "J'ai récupéré des poubelles, des antennes de télé, du plastique, des branches... J'en avais plein le jardin. Et je me suis promené avec ma brouette pour récupérer les ardoises. C'était impressionnant".

Des volontaires ramassent les tuiles perdus de la salle des fêtes dans les vignes alentours © Radio France - Sophie Podevin

Plus loin, des bénévoles aident les vignerons à vider leur parcelle des bouts de toiture envolés de la salle des fêtes. On a retrouvé des ardoises jusqu’à 5 km.

Un des bacs contenant les ardoises arrachées du toit © Radio France - Sophie Podevin

Une tempête sur toute la Touraine

Pour bien comprendre l'ampleur cet épisode météo qui a frappé la Touraine, il faut sortir de Saint-Nicolas-de-Bourgueil. Près de Loches, de forte bourrasques de vent, accompagnées de grêle et d'orage, ont été observées. Des intempéries impressionnantes, visibles notamment sur cette vidéo de N.Duguet, relayée par l'association météo Centre.

Ma France : Économies d’énergie

Hausse généralisée du coût de la vie, risque de pénurie d’électricité ou de gaz, phénomènes climatiques extrêmes : ces crises bouleversent nos quotidiens, transforment nos modes de vie, nous poussent à dessiner les contours d’horizons nouveaux. Pour répondre à ces défis, France Bleu et Make.org lancent une grande consultation citoyenne autour des économies d’énergie. Prenez position sur ces solutions & proposez les vôtres !

Publicité
Logo France Bleu