Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Indre-et-Loire : canicule et sécheresse pour l'instant rien de trop dramatique pour l'agriculture

-
Par , France Bleu Touraine

Il va faire à nouveau très chaud sur la Touraine à partir de mardi 23 juillet : 34-35° sont annoncés pour ce début de semaine. Un nouvel épisode de chaleur qui intervient trois semaines après la canicule du mois de juin. Autant dire, une situation qui pose question notamment quand on est agriculteur

photo illustration sécheresse et canicule
photo illustration sécheresse et canicule © Maxppp - ©SALESSE Florian

Indre-et-Loire, France

Un nouvel épisode de canicule est annoncé à partir de demain mardi 23 juillet en Touraine, avec des températures qui pourraient localement grimper à plus de 40 degrés. Un nouvel épisode de canicule qui intervient trois semaines après celui du mois de juin.  La Touraine attend également toujours quelques gouttes de pluies qui seraient salvatrices. 

La préfecture d'Indre-et-Loire a pris encore récemment de nouveaux arrêtés de restriction de l'usage de l'eau. Une situation qui inquiète particulièrement les agriculteurs. 

Pour autant, les agriculteurs sont maintenant habitués à ces périodes de sécheresse et de fortes chaleurs. Ils ont eux-aussi tiré les enseignements des épisodes des années passées.  

Quand on fait le bilan de l'état des cultures et des élevages, la situation est encore plutôt bonne. Seul souci identifié pour la canicule : la mortalité plus importante des porcelets. Un éleveur Tourangeau a perdu entre 250 et 300 porcelets, sur 900 naissances habituellement. Il a aussi connu un retard de croissance des porcs destinés à l'abattage, car ils ont moins mangé pendant cette période. 

Pour les bovins, l'été se passe bien. Les éleveurs n'attaquent pas les réserves de l'hiver grâce à un printemps arrosé.  

Quant aux récoltes,  les grains de blé sont de bonne qualité. La quantité de fourrage récoltée au printemps est très bonne. Reste l'incertitude du maïs. La floraison a commencé. Il faudrait de l'eau, mais il en manque pour les cultures non-irriguées. Mais elles représentent une infime partie des surfaces cultivées en Touraine, à peine 10.000 hectares.