Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Intempéries en Ardèche : après le gel d'avril, les arboriculteurs et les viticulteurs de nouveau touchés

-
Par , France Bleu Drôme Ardèche

Les intempéries de ce week-end ont touché les arboriculteurs et les viticulteurs de l'Ardèche, déjà éprouvés par les pertes liées au gel historique du mois d'avril. Les fortes rafales de vent ont arraché les derniers fruits des arbres.

Vignes - photo d'illustration
Vignes - photo d'illustration © Radio France - Maya Baldoureaux-Fredon

Les rafales sont allées jusqu'à 108 km/h à Saint-Agrève, en Ardèche, ce weekend. Des vents violents qui ont arraché les derniers fruits qui restaient sur les arbres, après le gel d'avril qui a durement éprouvé les arboriculteurs

La pluie et la grêle se sont aussi abattues sur le département. Ces intempéries viennent donner le coup de grâce à une profession déjà très touché par les aléas climatiques de cette année. "_On a des parcelles de vigne qui ont été abattues, on a du vent qui a cassé une partie des feuillages et des branches_, l'arboriculture également est touchée, c'est le coup de trop", déclare Benoit Claret, président de la chambre d'agriculture de l'Ardèche.

Les arboriculteurs commencent à peine à toucher les aides d'urgence, suite au gel d'avril. Benoit Breysse, président des Jeunes Agriculteurs de l'Ardèche compte aussi les dégâts matériels des intempéries du week-end : "_Chez moi, j'ai un mur d'un bâtiment de stockage qui est tombé sur du matériel et qui a tout cassé. Plusieurs toits de bâtiments agricoles ont été emportés aussi_. Ca a été un épisode assez violent quand même, très localement, mais très violent."

Ces épisodes se répètent de plus en plus souvent, note Benoit Claret, de la chambre d'agriculture : "Il est difficile pour nous aujourd'hui de qualifier les pertes de cet épisode qui vient se rajouter à la longue liste de ces phénomènes qui viennent toucher notre département. Ils sont très forts, très intenses, particulièrement sur notre département." 

Les secteurs les plus touchés de par ce nouvel épisode se situent vers Lalevade, Jaujac, ou Saint Jean le Centenier.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess