Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

La douceur hivernale annonce une surpopulation de punaises en Savoie

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

C'est l'une des conséquences de ces températures très douces de cet hiver 2020 : les punaises et autres insectes seront bien plus nombreux quand les beaux jours reviendront en Savoie. Le froid n'ayant pas naturellement réguler leur population.

Une punaise - Illustration.
Une punaise - Illustration. © Getty

Avec ces records de douceur battus en ce début de mois de février 2020, les beaux jours s'annoncent extraordinaires : pour les insectes. Le froid traditionnel en Savoie qui régule leur population étant absent, une surpopulation de punaises, mouches et autres pucerons est à prévoir. 

Plus de punaises et de mouches, plus tôt !

"Pour tous les insectes qui s'attaquent aux végétaux, c'est bien d'avoir un froid marqué un peu intense. Ça permet de nettoyer, de repartir à zéro" explique l'horticulteur de Bassens, Éric Vuillermet. C'est ce qu'on appelle dans le jargon "un vide sanitaire" précise le professionnel du jardin, "pour repartir au propre sur une saison". Problème, il ne fait pas froid du tout en Savoie. Alors pour "toutes les punaises qu'on retrouve dans les jardins, tous les stades de mouches sur les légumes, les pucerons, vont passer plus facilement l'hiver" explique Éric Vuillermet.

Car cette douceur, "veut dire que les insectes sous les écorces sont difficilement atteignables par le froid". La population n'est pas régulée par les basses températures. Alors pour le professionnel des plantes, non seulement "les populations vont ressortir beaucoup plus tôt au printemps" mais aussi plus nombreuses

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu