Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Landes : après la crue, Peyrehorade doit une nouvelle fois nettoyer

-
Par , France Bleu Gascogne

L'heure est au nettoyage à Peyrehorade après la crue des Gaves Réunies de ce samedi. Si ce lundi, le cours d'eau est rentré dans son lit, c'est un peu l'exaspération chez les habitants une nouvelle fois inondés.

Dans le quartier de la route d'Hastingues à Peyrehorade, les habitants ont encore une fois sorti les raclettes.
Dans le quartier de la route d'Hastingues à Peyrehorade, les habitants ont encore une fois sorti les raclettes. © Radio France - Paul Ferrier

Raclette, jet d'eau, agents de la mairie, élus et habitants, il faut désormais enlever la boue qui a pris la place de l'eau. Passé le pic crue de samedi où, comme en 2018, comme en 2014, les Gaves Réunies sont sorties de leur lit, la centaine de foyer de Peyrehorade sinistré a entamé le nettoyage. Si l'eau est moins monté qu'il y a un an, ces inondations à répétition exaspèrent certains habitants qui se sentent pris au piège, sans solution. 

Reportage ce lundi matin à Peyrehorade

Témoignage d'une habitante rencontrée devant la benne à ordure. Elle et son fils venaient y déposer du mobilier abîmé par la boue.

Sur la rive gauche de Peyrehorade, les habitants viennent déposer à la benne leurs objets endommagés par l'eau et la boue.  - Radio France
Sur la rive gauche de Peyrehorade, les habitants viennent déposer à la benne leurs objets endommagés par l'eau et la boue. © Radio France - PF

Dépités face aux inondations à répétition

Sur la rive gauche de Peyrehorade, nous avons rencontré plusieurs habitants, en plein nettoyage. Mais ce qui frappe également, une fois le pont au dessus des Gaves Réunis traversé, c'est le nombre de bien à vendre, ou vendu, le long du cours d'eau, dans ce quartier plusieurs fois touché par les crues. Une élue de la ville, raclette à la main, venue aider ses administrés, assure que les inondations à répétition et le nombre de maison à vendre n'a aucun rapport. D'ailleurs, nous avons croisé des résidents qui venaient de vendre leur villa et ils assuraient que c'étaient en raison de leur jardin trop grand. 

Samedi, nous avions même rencontré Carlos, 49 ans, qui a emménagé à Peyrehorade il y a seulement six mois, route d'Hastingues : "Je savais que j'avais acheté une maison en terrain inondable, donc j'étais préparé psychologiquement. J'avais préparé ma maison". 

Mais si Carlos, le nouvel arrivant, reste lui optimiste après avoir vécu sa première crue, ses voisins sont bien plus pessimistes. Certains se sentent piégés, chez eux. "Qu'est ce que vous voulez qu'on fasse de la maison, répond les larmes aux yeux une retraitée. Vous allez la vendre la maison ? Ils vont nous en donner rien du tout". 

Qui c'est qui va acheter une maison qui est inondable ? Et puis c'est la maison de nos grands parents, c'est à nous ... 

En bas du pont de Peyrehorade, sur le même carrefour, les panneaux d'agent immobilier sont nombreux.  - Radio France
En bas du pont de Peyrehorade, sur le même carrefour, les panneaux d'agent immobilier sont nombreux. © Radio France - PF
Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu