Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Le mois d'avril a été le plus froid depuis 27 ans dans la Manche

-
Par , France Bleu Cotentin

Les températures ont été particulièrement fraîches en ce mois d'avril dans la Manche. Les valeurs sont régulièrement tombées si bas que la moyenne relevée n'a plus été si froides depuis 1994.

Le mois d'avril a été marqué par de nombreuses gelées, notamment dans le centre-Manche.
Le mois d'avril a été marqué par de nombreuses gelées, notamment dans le centre-Manche. © Radio France - Laurent Minvielle

L'adage a été particulièrement respecté en ce mois d'avril. Les Manchois n'ont pas pu se découvrir d'un fil tant les thermomètres ne sont pas montés bien haut. C'est même le mois d'avril le plus froid depuis 27 ans dans le département. "Les températures maximales sont très basses, sans que ce ne soit exceptionnel, même s'il faut remonter à 1994 pour avoir une moyenne aussi froide", explique Olivier Gonzalez, prévisionniste Météo France à Cherbourg.

Du vent, beaucoup de vent

Dans des communes comme Gonneville, dans le nord-Cotentin, la température minimale moyenne est de 3,6 degrés. "Seul avril 1986 a été plus froid pour cette commune sur les 60 dernières années", confie Olivier Gonzalez. 

Un phénomène expliqué par la présence d'un anticyclone sur les îles anglo-normandes, mais accentué par le vent de nord-est, qui soufflait en permanence sur la Manche. "Dès début avril, on pouvait tracer une ligne entre le Cotentin et le pôle Nord avec cet air polaire qui descendait. Il a eu le temps de se réchauffer en passant par les mers du Nord et la Manche, mais il était froid."

Des gelées remarquées

Conséquence particulièrement persistante en avril : le gel. Dans certains secteurs, il a été particulièrement étendu, parfois pendant de longs jours. "A Bricquebec, on a relevé 14 jours de gel sur tout le mois, dont 9 de suite", décrit Olivier Gonzalez. Dans ce fond de vallée, comme dans d'autres dans le sud-Manche, les températures descendaient régulièrement en-dessous de 0 la nuit.

De la sécheresse... dans le Cotentin

L'un des points agréables à noter en ce mois d'avril, c'est l'ensoleillement, particulièrement intensif. Mais il amène une autre conséquence plus fâcheuse : le manque d'eau. Seulement 15 millimètres de précipitations relevées dans le nord-Cotentin. "On est en déficit en avril, mais on l'était aussi en mars et février. Heureusement que l'hiver a rechargé les sols. Mais on constate une sécheresse des sols, particulièrement dans le Nord-Cotentin qui va devenir une des régions les plus sèches de France", sourit le prévisionniste. Des printemps secs relevés également les deux dernières années.

Quoiqu'il en soit, le froid devrait continuer de s'abattre encore quelques jours. Pour l'heure, les prévisions annoncent un basculement vers un flux d'ouest, plus océanique, en milieu de semaine prochaine, ce qui devrait refaire passer les températures au-dessus des normales de saison.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess