Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Météo

Les jardiniers du parc du château d'Azay-le-Rideau sont eux-aussi confrontés aux restrictions d'usage de l'eau

-
Par , France Bleu Touraine

Comme beaucoup d'autres sites touristiques, le château d'Azay-le-Rideau est confronté aux conséquences de la sécheresse : il n'est plus possible de continuer à puiser dans l'Indre les 5 à 10 m³ nécessaires chaque jour. Il va donc falloir "sacrifier" une partie du gazon pour préserver les massifs.

A cause des restrictions d'eau, les jardiniers du parc du château d'Azay-le-Rideau arrosent prioritairement les massifs de fleurs et laissent le gazon jaunir.
A cause des restrictions d'eau, les jardiniers du parc du château d'Azay-le-Rideau arrosent prioritairement les massifs de fleurs et laissent le gazon jaunir. © Radio France - ©Boris Compain

Indre-et-Loire - France

La sécheresse commence à avoir des conséquences dans certains sites touristiques d'Indre-et-Loire : par exemple, au château d'Azay-le-Rideau où l'arrosage du parc de six hectares et demi devient problématique. En temps normal, l'eau est puisée dans l'Indre, mais depuis le 17 juillet, le niveau est trop bas pour pouvoir faire fonctionner la pompe. Il faut donc utiliser le réseau municipal pour arroser, en tenant compte des restrictions qui s'appliquent à tous.

La pompe qui puise l'eau dans l'Indre est partiellement à l'air libre. Elle n'est donc plus utilisable. - Radio France
La pompe qui puise l'eau dans l'Indre est partiellement à l'air libre. Elle n'est donc plus utilisable. © Radio France - ©Boris Compain

La pompe dans les douves est à moitié à l'air libre, ce qui la rend inutilisable... Il faut donc arroser en se branchant sur le réseau d'eau potable de la commune, en suivant les restrictions qui s'appliquent à tous les habitants. Interdiction, donc, d'arroser entre 10 et 20H, d'où l'obligation d'adapter les horaires des sept jardiniers que dirigent Nicolas Juvené : "_Il va falloir passer de 6H à 14H en journée continue au lieu de faire 7H30-12H et 13H-16H30 pour avoir une plus longue plage-horaire avant 10H_. Malgré tout, même comme ça, on ne peut pas tout arroser dans un temps aussi court, donc on fait une moitié de parc un jour et l'autre moitié le lendemain". 

Le gazon jaunit, mais les massifs de fleurs sont préservés en priorité  - Radio France
Le gazon jaunit, mais les massifs de fleurs sont préservés en priorité © Radio France - ©Boris Compain

Les jardiniers sont obligés de laisser jaunir le gazon pour protéger prioritairement les massifs de fleurs

Malgré tout, impossible de tout arroser avant 10h. Il a donc été décidé de préserver prioritairement les massifs de fleurs, de cinq à cinquante mètres-carré chacun :

"L'entrée du château, là où c'est le plus important, on va essayer de garder le plus de fleurs possibles et les zones qui sont plus lointaines dans le parc seront sans doute celles qui seront sacrifiées" Le jardinier-chef du château d'Azay-le-Rideau

Le gazon, en revanche, est déjà bien jaune, à plusieurs endroits, mais les visiteurs sont compréhensifs, à l'image de cette touriste savoyarde : "Les pelouses sont sèches, certaines fleurs sont sèches, on le voit bien, mais il n'y a pas moyen de faire autrement. Ca se comprend et ça reste tout à fait acceptable".

L'arrosage du parc du château d'Azay-le-Rideau nécessite 5 à 10 mètres-cube d'eau par jour.