Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Météo : le mois de novembre 2020 est l'un des plus secs depuis 60 ans en Limousin

-
Par , France Bleu Limousin

Le mois de novembre a été très sec en Limousin. Selon les relevés de Météo France, il faut remonter au mois de novembre 1959 pour en trouver un aussi doux. L'impact sur les nappes d'eau serait néanmoins très limité.

L'ensoleillement a quasiment doublé à Limoges en novembre 2020
L'ensoleillement a quasiment doublé à Limoges en novembre 2020 © Radio France - Thomas Vinclair

Vous l'avez peut-être remarqué, mais il a fait très bon en ce mois de novembre confiné en Haute-Vienne et en Corrèze. Ce constat est étayé par les chiffres donnés par Météo France en ce début du mois de décembre. 

Précisément, en Haute-Vienne, il est tombé 30 mm de pluie pour 107 d'ordinaire, en ce mois de novembre. En Corrèze, c'est 37 mm pour 123 d'ordinaire.Et quand la pluie n'est pas là, c'est le soleil qui fait son apparition. L'ensoleillement a quasiment doublé à Brive (+91%) comme à Limoges (+90%).

Un effet du réchauffement climatique 

C'est historique selon Françoise Marguerat, météorologue à Météo France Limoges. "C'est la deuxième fois depuis 1959 qu'on a un mois aussi sec." Ce mois de novembre 2020 est sur le podium des mois les plus secs de l'histoire. Le climat est en train de changer note la spécialiste. "On voit qu'il y a une répartition des pluies tout au long de l'année qui est variable. Je pense que c'est une observation du dérèglement climatique qui se met en place".

Quelle conséquence concernant les nappes souterraines ? Pour l'instant, l'impact est limité estime Murielle Thinon-Larminach, hydrogéologue au BRGM de Nouvelle Aquitaine. "Le mois d'octobre, extrêmement pluvieux, avait permis de recharger les nappes, mais ce mois de novembre a stoppé" ce rechargement. Heureusement, dit-elle, "il n'y a plus de demande pour les plantes, et pas ou très peu d'évaporation. Cela va limiter l'impact" de cette sécheresse de novembre. 

Avec néanmoins cette précision de l'hydrogéologue : il faudrait que les trois prochains mois soient pluvieux pour éviter de déstabiliser les ressources en eau des nappes du Limousin.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess